Skip to main content

Rétrospective God of War

En 2015, c’est l’anniversaire d’une célèbre saga qui fête ses 10 années d’existence : God of War.

Sorti pour la première fois le 22 mars 2005 aux Etats-Unis, God of War et son héros Kratos ont époustouflé le monde vidéoludique. Les épisodes développés sur consoles de salon par les studios SCE Santa Monica, appartenant à Sony, ont été acclamés par la critique. La licence God of War est rapidement devenue une référence dans le jeu d’action.

Comment Kratos et son style bourrin se sont-ils imposés ? Y a-t-il besoin d’un renouvellement après un dernier épisode qui semblait se chercher ? On va tâcher d’y répondre tout au long de ce dossier qui, je l’espère, vous plaira. Les différents bonus présents dans les jeux ont été très utiles pour comprendre comment on en est arrivé là avec ma petite analyse personnelle et mon recul de joueur. Comme c’est une de mes sagas préférés, je tenais à écrire une petite rétrospective pour témoigner de mon affection pour le spartiate en jupette !

La génèse

Nous sommes en 2002. Je ne sais pas ce que vous faisiez à cette époque mais moi j’étais encore en convalescence suite à l’annonce de la fin de SEGA en tant que constructeur. Je dosais également la PS2, j’allais chez mon voisin qui venait de s’acheter une Xbox en day one et je jouais à Amped, Wreckless, Fuzion Frenzy, Rallisport Challenge et surtout Jet Set Radio Future. A l’extérieur, on était en pleine furie Pokémon et il était normal de voir des groupes avec des câbles qui dépassaient de partout, le deal de Pokémon était commun, tout le monde avait une Game Boy Pocket ou Color. Les magazines papiers étaient encore légions et il y avait peu de sites internet sur lesquels trouver des informations importantes. Bref.

Cette année-là, un studio américain que l’on connaît vite fait annonce le développement d’un jeu d’action se passant pendant la mythologie grecque. Franchement… tout le monde s’en foutait. En regardant le CV du studio, tu vois Kinetica… La confiance règne n’est-ce pas ? Le jeu d’action, et plus spécialement le beat’em up, n’était pas forcément très représenté mais la nouvelle référence était Devil May Cry de l’éditeur Capcom. D’ailleurs, on attendait le 2e épisode avec impatience, tellement le premier avait surclassé tout ce qu’on avait vu auparavant.

Deux années passent et en 2004 le jeu est dévoilé au cours des Santa Monica Gamers’ Day. Les premières images et trailers nous arrivent et God of War, c’est son titre, ne laisse personne indifférent. Le jeu puise dans la mythologie grecque et nous promet des batailles épiques, un gameplay novateur et surtout une narration sans précédent. Promis pour 2005, l’attente se fait de plus en plus longue mais God of War et son personnage Kratos arrivent finalement en force pour établir un nouveau standard.

Kratos

La suite à la page suivante

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n'est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades. Mon Shin vous guidera.

Laisser un commentaire