Skip to main content

Videogame Story, un foutage de gueule de communicants

Vous vous souvenez sûrement de Game Story, une expo au grand succès critique organisée en 2011 au Grand Palais avec, notamment, le concours de l’association MO5.com. Forte de son succès, elle a été rééditée et adaptée à Québec, où elle s’est installée au Musée de la civilisation pendant près d’un an.

Si on reparle aujourd’hui de cette expo, ce n’est pas pour vanter ses mérites — beaucoup l’ont déjà fait, bien mieux que nous — mais plutôt pour vous inviter à la plus grande méfiance concernant une nouvelle initiative.

Baptisée Videogame Story, une toute nouvelle exposition consacrée à notre medium préféré se déroulera du 30 juin au 7 septembre 2014 au centre des expositions de Paris Porte de Versailles. Autoproclamée « plus grande expo sur l’histoire du jeu vidéo », celle-ci devrait s’installer pendant plus de deux mois sur une surface de quelques 4500 m²…

Initialement née sous le nom « L’Âge d’Or du Jeu Vidéo », cette nouvelle expo n’a aucun lien avec la Game Story que nous connaissons ni avec ses organisateurs. Le choix d’un tel nom a donc de quoi laisser perplexe. Mais pire, la confusion est entretenue par l’affiche officielle, qui reprend le style de la (splendide) affiche de 2011 avec une proximité qui défrise…

À vous de voir. L’originale de Game Story est en haut, celle de Videogame Story est en bas :

game-story

Capture d’écran 2014-04-16 à 13.01.42

Derrière l’organisation de Videogame Story, on retrouve Jean-Claude Larue, ex-délégué général du SELL et fondateur du Paris Game Week, dont on a déjà eu l’occasion de parler longuement sur Café Gaming… mais aussi et surtout Victor Perez, directeur de l’agence de communication VPcom. Il me semble impensable qu’une agence de comm’, dont c’est tout de même la spécialité, n’ait pas réalisé que de telles proximités avec une autre expo n’engendrerait pas de confusion… de là à dire que c’est au moins partiellement volontaire, il n’y a qu’un pas que je vous laisse libre de franchir.

Loin d’être anodine, cette proximité volontaire ou non montre déjà ses premiers effets néfastes puisque, lors d’une recherche Google sur l’expo « Game Story », on se retrouve majoritairement avec des articles d’actualité portant sur Videogame Story — souvent orthographiée « Video Game Story », en trois mots, pour ne rien arranger. On n’est plus très loin du bon vieux cybersquatting, diraient les mauvaises langues…

Ce ne serait pas la première fois qu’une exposition vidéoludique organisée par une agence de communication a recours à des astuces douteuses pour s’accaparer le devant de la scène. Aussi ne puis-je que vous inviter à la plus grande prudence face à Videogame Story, en l’absence de plus d’éléments. Certes, il est tout à fait possible que celle-ci se révèle bien organisée et très agréable, mais les visiteurs qui attendraient de l’expo la même qualité que Game Story en supposant qu’il s’agit des mêmes organisateurs sont floués. C’est tout l’objet de ce billet d’humeur…

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d'autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J'aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n'écris pas sur Café Gaming, j'écris... sur Freenews — il paraît même que c'est mon job.

2 réponses à “Videogame Story, un foutage de gueule de communicants

  1. Bonjour,

    Je suis Victor Perez, le coproducteur de cet événement. Je souhaiterai ajouter quelques informations à ta connaissance. J’ai conscience de la proximité du nom. C’est la raison pour laquelle je l’ai soumis dès le mois d’octobre 2013 aux co-producteurs de Game Story: la RMN, MO5 et le SELL. Ce nom a été dévoilé au Paris Games Week sur le stand commun Videogame Story / MO5.

    Pour ce qui est de l’affiche, nous avons acheté une oeuvre à une artiste américaine, Melissa Brunet. Elle s’est inspirée des jeux 3D iso. Je suis d’accord qu’il y avait d’autres pistes possibles, notamment le mélange d’images réelles et de personnages virtuels mais cela avait été fait sur plusieurs expos et je n’aimais pas le rendu, trop intello à mon goût.

    Voilà. Si tu veux d’autres infos, n’hésite pas à me contacter. Je n’ai rien à cacher et j’essaie juste de faire une belle expo sur l’histoire du jeu vidéo.

    Merci,
    Victor

Laisser un commentaire