Skip to main content

Melodies in the mist

Michiru Oshima était en concert à Paris, au théâtre Adyar, hier (dimanche 29 janvier 2012) pour une représentation tout à fait exceptionnelle, précédée d’une séance de dédicaces. On doit son passage en France à l’équipe de Wayô Records, qui avait déjà organisé en mai 2011 la venue de Masashi Hamauzu (FF XIII et FF XIII-2, Imeruat…).

Ayant loupé le précédent concert, j’étais bien déterminé à ne pas laisser passer celui de Michiru Oshima, qui m’a, il faut bien le dire, bouleversé par le biais de ses travaux sur ICO sur PS2 — où elle a composé l’ensemble des thèmes musicaux, Kōichi Yamazaki s’étant chargé de l’adaptation pour les ambiances sonores minimalistes entendues à travers l’aventure. Il est probable que vous connaissiez également la célèbre compositrice pour ses thèmes sur la série originale Fullmetal Alchemist de 2003.

Comme d’habitude pour les concerts de Wayô Records, c’est un petit groupe de musiciens talentueux qui est privilégié à un quelconque grand collectif ou orchestre. Ici, un quintette, dans lequel on retrouvera le célèbre Yume Duo : Jean-Vianney Zenati au piano, Johan Veron au violon… mais également Laurent Pellegrino (violon), Alban Lebrun (violoncelle), Clémence Guillot (alto), et quelques trop rares interventions de Michiru Oshima elle-même au mélodica ou au piano. L’interprétation était absolument talentueuse et irréprochable, avec une mention toute particulière à Estelle Micheau (chant) qui n’a pas failli malgré la difficulté de l’exercice… en russe, français, anglais et même portugais !

Photo (c) Wayô Records

Outre quelques incontournables — Brat’ja de Fullmetal Alchemist, Castle in the mist et You were there d’ICO — le concert a mis en lumière quelques facettes inconnues de la compositrice en Occident. Difficile, en effet, de pouvoir se targuer d’être familier avec les musiques de Godzilla X Mechagodzilla ou de dramas diffusés à la télévision japonaise…

Plutôt que de vous faire un résumé complet du concert, ce qui n’aurait guère de sens étant donné que les photos et vidéos étaient proscrites, je vous propose de revenir sur le programme de la soirée. Des aperçus des pistes les plus marquantes — de mon point de vue, s’entend — sont fournis, dans leur version originale, ce qui vous permettra de les découvrir si vous ne les connaissiez pas déjà.

Programme

– Beginning (ICO)
– Kiro/The Way Home (Fullmetal Alchemist)
Brat’ja / Brothers (Fullmetal Alchemist)


Dante (Fullmetal Alchemist)


– Sha-rion (Wordsworth no bôken). Note : pour le concert, les paroles avaient été entièrement réinventées en français, en hommage à l’interprète originale Eri Kawai.
– Main Theme (Buddha)
– Main Theme (Nabari)
– Theme of Ozu (The Tatami Galaxy)
– Sabatu no Tabibito/Les voyageurs du désert (Le Continent du vent)
Lição do vento (Le Continent du vent)


Entracte

– L’Orchestre en montgolfière (Gambalo Nippon)
Castle in the Mist (ICO)


– Sélections de The Legaia
Orchestral Piece #1 (The Legend of Zelda: Twilight Princess)


– Lullaby (Genghis Khan II: Clan of the Gray Wolf)
– Kazabué ~ Theme of Asuka (Asuka)
– Main Theme (Women of Gakudo)
– Shitsurakuen/Paradise Lost (Paradise Lost)
– Mohôhan/The Copycat (The Copycat)
– Episode/At The Time
Theme of G (Godzilla x Mecha-Godzilla)


ICO -You were there- (ICO)


Le concert s’est achevé sur une composition inédite de Michiru Oshima, que cette dernière a interprété elle-même au piano : Prey.

Inutile de dire qu’on espère revoir des concerts et des invités de cette qualité plus souvent. Merci donc à Wayô Records pour leurs efforts et à la prochaine !

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d'autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J'aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n'écris pas sur Café Gaming, j'écris... sur Freenews — il paraît même que c'est mon job.

One thought to “Melodies in the mist”

Laisser un commentaire