Skip to main content

[E3] Retour sur la conférence Nintendo / Wii U

La conférence de Nintendo était, de toute évidence, la plus attendue de toutes cette année à l’E3. Et pour cause : la nouvelle console de salon de la firme y était annoncée en fanfare. Tous les détails sur la Wii U (ex-Project Café) sont dans le dossier qui suit !

Puisque c’est ce que vous voulez tous, on va bien entendu passer très rapidement sur la première partie de la conférence avant de s’épancher longuement sur l’essentiel.

Première partie

La conférence s’est ouverte sur une vidéo de la série The Legend of Zelda, compilant des passages d’un grand nombre d’épisodes depuis le tout premier sur NES, tandis qu’un orchestre jouait le célébrissime thème en direct sur scène. En quel honneur ? Les 25 ans de la série, pardi ! Le tout s’achève sur des extraits du Zelda de la Wii, Skyward Sword, où on découvre un Link adulte et pourtant très juvénile. L’univers du jeu est aérien : les oiseaux semblent être votre nouveau moyen de locomotion ici. Enfin, un personnage féminin (Zelda ? L’habituel alter-ego de Zelda ?) est également de la partie.

Shigeru Miyamoto entre triomphalement en scène. Il rassure les joueurs : Skyward Sword sortira bien sur… Wii, éventuellement en pack avec une Wiimote dorée, le tout avant la fin de l’année 2011. On passe rapidement sur quelques annoncettes : Link’s Awakening DX (l’épisode Game Boy colorisé) sera dispo sur la Virtual Console 3DS dès demain, et Four Swords dispo gratuitement sur DSi au mois de septembre.

Quelques clowneries plus tard, Satoru Iwata prend le relais. On est assez loin de l’onanisme satisfait des précédentes conférences Nintendo : le PDG de Nintendo avoue sans détour que la firme a fait des erreurs avec sa Wii, notamment en mettant de côté les joueurs « les plus passionnés ». Le Project Café s’approche, mais on n’y est pas encore…

L’heure est à la Nintendo 3DS. Une vidéo mettant en scène différentes licences de Nintendo est diffusée (en 3D pour les spectateurs dans la salle). Tous ces jeux seront confirmés au fil de la conférence pour la nouvelle portable de Nintendo, détaillons-les donc en vitesse : Mario Kart 3DS, Kid Icarus: Uprising, Starfox 3D, Luigi’s Mansion 2, New Super Mario Bros. Mii. Peu de surprises en l’occurrence, même si on pourra sourciller devant le choix étrange retenu pour la nouvelle itération des NSMB ou devant le retour de Luigi’s Mansion, dix ans après l’épisode précédent au lancement de la Gamecube !

Signalons également l’annonce de Super Mario 3DS, le « tout premier » épisode en 3D de Mario entièrement conçu pour une console portable. Pas de remake, ça change. Un petit trailer montre le jeu en action ; on sent une grande influence des Super Mario Galaxy, avec des angles de caméra souvent fixes permettant des passages au gameplay 2D. En revanche, l’action semble assez lente ; wait n’see…

Reggie Fils-Aime prend la place de son homologue bridé. Cette année, il ne bottera qu’un seul cul : celui de Nintendo. Il admet des « contradictions » dans la politique de la firme avec la Wii, ayant poussé nombre de joueurs réguliers à s’en désintéresser. « You know… we hear you », martèle-t-il.

Après un rapide speech sur les services 3DS (le navigateur, sorti cette semaine, ou encore un service de démos téléchargeable à venir avant la fin de l’année), il nous parle rapidement de Pokédex 3D : un jeu Pokémon disponible en téléchargement sur 3DS, qui sert de gadget utilisant la réalité augmentée. On dirait une appli iPhone ; aucun intérêt, vraiment.

C’est donc là qu’on passe aux choses sérieuses. Reggie revient sur l’origine du nom Wii (Wii = We, nous) et à l’aide de quelques phrases bien dosées balance le nom définitif du Project Café…

Introducing… Wii U

Et voilà. Première surprise, pour sa prochaine console de salon, Nintendo fait le choix de mettre entre parenthèses sa marque au profit du nom Wii U (prononcez Wii You). « Wii » deviendrait-elle la marque attitrée des consoles Nintendo, à l’instar de « Xbox » ou « PlayStation » ?

Le contrôleur de la console est rapidement dévoilé : pas de surprises, il s’agit d’un pad intégrant un écran LCD tactile 6.2″ en son milieu (cf. photos en fin d’article), comme annoncé sur le web depuis un certain temps, notamment par les frenchies de 01net. On retrouve les quatre boutons A/B/X/Y de la DS, la croix directionnelle trademarkée, deux Circle Pads (sorte de sticks analogiques), quatre boutons latéraux L/R/ZL/ZR etc.

Le tout intègre des vibrations, des enceintes stéréo, un microphone, un accéléromètre et un gyroscope, en faisant un mix entre les fonctions Wiimote et 3DS.

Tant de classicisme nous surprendrait presque de la part de Nintendo. Un trailer montre alors quelques concepts d’usages possibles de Wii U : pouvoir libérer la télévision et continuer sa partie sur sa tablette (ou bien jouer simplement sans télévision), utiliser sa tablette à deux mains à la manière d’une 3DS pour viser et shooter son écran de TV, zoomer sur une page web affichée sur la TV, etc.

Voyons l’essentiel : que proposera la Wii U côté jeux ?

Nintendo annonce d’emblée un nouveau Super Smash Bros. qui sera, pour la première fois, multi-plateformes : Nintendo 3DS et Wii U. Pas plus de précisions sur ce projet, toutefois. New Super Mario Bros. Mii, fraîchement annoncé sur 3DS, sera également de la partie.

Preuve que Nintendo ne tient plus à totalement ignorer la puissance de ses machines dans sa communication, Satoru Iwata lance la vidéo d’une démo technique (à base de cerisiers en fleurs, de papillons et de poissons…) censée montrer ce que le nouveau hardware a dans le ventre. C’est plutôt joli mais on dirait très clairement du précalculé… le doute m’habite comme à la pire époque des bidonnages de Sony.

Place aux tiers : Nintendo annonce de nombreux partenariats avec de grands éditeurs et balance des noms de jeux ou de licences qui seront présents pour la période de lancement de la Wii U : LEGO City Stories (un GTA-like exclusif), Darksiders 2, Tekken, Batman Arkham City, Assassin’s Creed, Ghost Recon Online, Ninja Gaiden 3 : Razor’s Edge… etc. Le constructeur veut vraiment nous convaincre qu’il a enfin résolu ses problèmes avec les éditeurs tiers.

Un montage vidéo des différents jeux est lancé : graphiquement, on est au-delà de la Wii, et on joue dans la même cour que la Xbox 360 et la PS3. La compatibilité HD est désormais de mise (« jusqu’à » 1080p, en théorie). Dommage que cela arrive si tard, Nintendo…

Wii U : bilan et plus d’infos

Post-conférence, Nintendo publie de nombreux visuels de la tablette, mais également un visuel de la console en elle-même, jusque là totalement écartée de la communication. De quoi lever une confusion soigneusement entretenue pendant la présentation. On peut également accéder à un certain nombre de données techniques que vous retrouverez en fin d’article, en anglais.

Toujours post-conférence, on apprend que la quasi-intégralité des vidéos de jeux montrées par des éditeurs tiers sont en réalité de simples vidéos tirées des versions Xbox 360 et PS3. Il est encore trop tôt pour en apprendre plus sur les véritables capacités graphiques de la console, donc, même si un hardware proche de la Xbox 360 (et sans doute légèrement supérieur) semble être la solution retenue par Nintendo.

On espère en tout cas que le géant japonais a encore des tours dans sa manche, car la déception guette. On apprend par exemple de source officielle qu’il sera impossible de connecter plusieurs tablettes sur une même console Wii U. Lors d’une partie en multijoueur, une seule personne disposera du nouveau contrôleur, les autres se contenteront de Wiimotes (ou autres périphériques Wii). Quelle splendide occasion ratée de faire revivre l’idée de jeux multijoueurs à la Pac-Man VS ou à la Final Fantasy Crystal Chronicles, expérimentés à l’époque de la coûteuse connectivité Gamecube – Game Boy Advance… et quelle conception peu conviviale du jeu multi !

De même, le look de la tablette ne répond pas franchement aux canons technologiques en vigueur. Si on comprend la volonté de créer un design « robuste » pour destiner ce produit à tous les âges, la tablette Wii U nous semble tout de même un brin trop volumineuse malgré tout et on espère que cela sera amené à évoluer d’ici la sortie du produit.

Enfin, on pestera contre certains choix techniques. Si on ne connaît pas encore la résolution de l’écran tactile de la tablette, il est manifestement résistif, à la manière de la DS. L’absence totale de démonstration en usage multi-touch, ainsi que la présentation d’un stylet fourni, semblent le confirmer. On aurait bien aimé que Nintendo plonge enfin de plain-pied dans l’ère du multi-touch capacitif, bien plus agréable à l’utilisation, déjà utilisé sur tous les smartphones… et sur la future PlayStation Vita !

De même, sauf changement de dernière minute, la console n’intègrera qu’une mémoire de stockage flash (de capacité non précisée) avec possibilité d’extension par carte SD ou disque dur externe USB. Pourquoi pas un disque dur comme sur Xbox 360 et PS3 ?

Que dire de plus ? Nintendo soulève plus de doutes qu’il n’en dissipe. On attendra d’en savoir plus sur cette machine, évidemment ; mais on n’est pas tout à fait certains de comprendre en quoi la Wii U parviendrait à réconcilier les hardcore gamers avec Nintendo. La firme pense-t-elle qu’il suffit de proposer une machine plus puissante et d’aligner quelques licences connues pour cela ? La tablette nous cache-t-elle encore des choses ? Décidément, il est encore trop tôt pour s’enthousiasmer.

Quelques visuels (cliquez pour des versions agrandies).

Les caractéristiques techniques incomplètes, telles que fournies en brut par Nintendo.

[box]

  • Launches: 2012
  • Size: Approximately 1.8 inches tall, 6.8 inches wide and 10.5 inches long.
  • New Controller: The new controller incorporates a 6.2-inch, 16:9 touch screen and traditional button controls, including two analog Circle Pads. This combination removes the traditional barriers between games, players and the TV by creating a second window into the video game world. The rechargeable controller includes a Power button, Home button, +Control Pad, A/B/X/Y buttons, L/R buttons and ZL/ZR buttons. It includes a built-in accelerometer and gyroscope, rumble feature, camera, a microphone, stereo speakers, a sensor strip and a stylus.
  • Other Controls: Up to four Wii RemoteTM (or Wii Remote Plus) controllers can be connected at once. The new console supports all WiiTM controllers and input devices, including the NunchukTM controller, Classic ControllerTM, Classic Controller ProTM and Wii Balance BoardTM.
  • Media: A single self-loading media bay will play 12-centimeter proprietary high-density optical discs for the new console, as well as 12-centimeter Wii optical discs.
  • Video output: Supports 1080p, 1080i, 720p, 480p and 480i. Compatible cables include HDMI, component, S-video and composite.
  • Audio output: Uses AV Multi Out connector. Six-channel PCM linear output through HDMI.
  • Storage: The console will have internal flash memory, as well as the option to expand its memory using either an SD memory card or an external USB hard disk drive.
  • CPU: IBM Power®-based multi-core microprocessor.
  • Other: Four USB 2.0 connector slots are included. The new console is backward compatible with Wii games and Wii accessories.

Note: Details are subject to change.[/box]

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d'autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J'aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n'écris pas sur Café Gaming, j'écris... sur Freenews — il paraît même que c'est mon job.

Laisser un commentaire