Skip to main content

Left 4 Dead 2 – The Passing

affiche Annoncée déjà depuis la fin de l’année dernière, la nouvelle extension de Left 4 Dead 2 nommée The Passing (ou Le Passage en français) est disponible depuis jeudi dernier. Dès que nous en avons entendu parler, Valve nous fournissais l’information suivante : ce DLC marquera la rencontre entre les survivants de L4D1 et L4D2, mais attention, un des rescapés ne sera plus ! Ohaimegé ! De quoi faire jubiler les fans donc (présent !). Mais le contenu est-il à la hauteur de l’attente suscitée par les fans ?

Une campagne riche en nouveautés…

The Passing, c’est plein de contenu (pertinent ou non, à vous de trancher). Voici ce que contient ce DLC :

  • Une nouvelle arme au corps à corps, le club de golf
  • Une nouvelle arme à feu, la M60, qui contient 150 munitions uniques
  • Un nouveau zombie (non jouable), le Fallen Survivor, qui une fois tué nous laisse plein d’objets
  • 3 nouvelles cartes pour le mode survie et collecte
  • Un nouveau design pour la witch, sous les traits d’une mariée abandonnée sous l’autel
  • Des coffres, contenant divers objets en quantité illimité (un coffre plein de cocktail molotov et à vous les Fire Party !)
  • Un nouveau mode de jeu, le mode mutation

nick golf Le club de golf, inutile donc indispensable

Parmis toutes ces nouveautés (je reviendrais sur certaines un peu plus tard), la plus intéressante reste le mode mutation. Ce mode propose chaque semaine un nouveau mode de jeu, qui se présente comme une extension des modes déjà disponibles, mais variant hebdomadairement (tout comme votre rendez-vous incontournable sur CG, devinerez-vous lequel ?) avec pour ouvrir le bal cette semaine le mode Versus en réalisme (on ne voit plus le halo de lumière de ses coéquipiers, il faut donc renforcer la coopération et l’union). Prochainement, le mode mutation nous offrira des campagnes avec des tronçonneuses à essence illimitée, etc. Le Fallen Survivor est plus intéressant qu’il n’y paraît car si on décide de le suivre, il peut vous disperser et donc vous rendre plus vulnérable aux attaques des infectés. À vous donc de risquer votre peau pour atteindre le pactole (mais si il ne libère que des cachets, vous l’aurez bien profond)

… mais qui se révèle être un petit pétard mouillé

Voilà pour le nouveau contenu. Qu’en est-il de la campagne en elle-même ? On se souvient de Crash Course, énormément attendue à l’époque du premier Left 4 Dead. Au final nous nous sommes retrouvés face à une mini-campagne de deux chapitres : un sentiment de bâclé se fait sentir. Dans The Passing, la longueur n’est pas vraiment au rendez-vous (3 chapitres relativement courts), et l’originalité non plus. Là où dans les campagnes d’origine on nous propose de visiter un centre commercial, un immeuble en flammes ou un parc d’attraction le tout infesté de zombies, là il n’y a rien de marquant. La pauvreté de l’univers de la campagne rappelle le premier Left 4 Dead qui il faut le dire n’avait pas des cartes très très folichonnes. On traverse un quartier de la Nouvelle-Orléans, ses maisons, ses bars, ses sous-terrain… Je ne sais pas, je m’attendait à un petit grain de folie comme sur les autres campagnes, et pas seulement un passage sous-exploité qui aurait pu être énorme : le mariage (petit bémol, la Witch mariée est donc toujours au même endroit, ce qui est dommage, on est surpris la première fois, puis après ce n’est pas intéressant car on connaît sa position). Les nouvelles armes se révèlent anecdotiques, car elles n’apportent rien au jeu en lui-même. Qu’en est-il de la fameuse rencontre entre les survivants ? Et bah désolé pour les fans, mais on se fait quand même bien entuber. On a vraiment espéré une vraie coopération des survivants. Et bien non. « kikoo sa va ? », et c’est tout. Le final est une blague, on remplis le réservoir, les bots Louis, Zoey et Francis nous couvrent et une fois le réservoir plein, on rejoint sa voiture. Et c’est fini « au revoir » comme dirait Zoey ! Et Bill alors ? Et bien ayant des problèmes avec le doubleur, on retrouve le cadavre du personnage à côté du générateur lors de la scène finale. Trop cool, super idée Valve.

bill BILL NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

Voilà, un test express pour une campagne… express. Une campagne décevante, sans grande originalité, mais on retiendra notamment le mode mutation, très prometteur qui promet de casser un peu la monotonie qu’on pourrait rencontrer lors de nos parties entres amis. Si elle était proposée d’office dans le jeu, The Passing serait la campagne que j’aimerais le moins. Point de vue personnel bien sur. Sauf qu’ici sur Xbox 360, ce DLC est proposé à 560MS points, et est gratuit sur PC, comme d’habitude. Alors à vous de voir 🙂 !

nadrien

Je suis l'éternel mioche de la rédaction. En tant qu'étudiant en cinéma, je voue la majorité de mon temps à la glande. J'aime battre Yoann à Rock Band (défaites qu'il nie toujours) et Eldroth à Fifa (idem). Par contre pour battre Kendo à quoi que ce soit je passe la main. J'écris aussi des critiques de films sur mon blog Moutarde & Cinéma.

8 réponses à “Left 4 Dead 2 – The Passing

  1. Assez d’accord sur ce test sauf si je trouve quand même la campagne un poil pas mal suite à plein de petit clin d’oeil que tu n’as pas dû te rendre compte 🙂

  2. Ben, les cliins d’oeil ça ne fait pas un jeu surtout… Ca crée une communauté fanboy mais les autres s’en tamponnent la nouille.

    Valve est en train de créer le LOST du jeu vidéo.

  3. Genre y’a besoin de sortir du contenu tous les 3 mois pour maintenir une communauté. Sérieusement plus ça va moins j’ai envie de continuer à tenir un site, j’ai plus du tout foi en l’espèce humaine D:

  4. Franchement, je trouve cette extension sympathique. Le passage dans les égouts est quand même très marquant et d’une rare intensité. (“mais putain ça se finit quand ?” :D)

    Le mode versus réalisme (dans le mode mutation est vraiment très bon et très corsé ça renforce le jeu d’équipe et c’est vraiment excellent !

    Certes il n’y a que 3 chapitres, mais ils sont aussi long que les campagnes qui ont 4 chapitres, donc pour moi c’est pas vraiment un problème !
    Les deux points regrettables sont le prix, pour la version 360, et l’absence de VF. Quand on se retrouve au milieu d’une horde avec un copain qui a un Hunter sur la tête on a pas trop le temps de lire ce qui se raconte :p

Laisser un commentaire