Skip to main content

ChuChu Rocket!

217.jpg Vous avez vu Mulholland Drive de David Lynch ? Vous aussi n’avez rien compris au scénario ? Faites comme moi, passez à des choses plus simples. Passez à ChuChu Rocket!


  • Éditeur : Sega
  • Développeur : Sonic Team
  • Type : Puzzle Game
  • Support : Dreamcast
  • Date de sortie : 8 mars 2000
  • Classification : 3+

Offert lors de sa sortie avec la Dreamcast, ChuChu Rocket! est un puzzle game dont le scénario peut tenir sur un ticket de caisse entre le total à payer et le montant du compte Wahoo.

Les ChuChu, petites souris ne craignent qu’une chose : les Kapu Kapu, des chats venant d’une autre planète. :-O
Et, comme par hasard, ces Kapu Kapu ont décidé d’attaquer ces pauvres ChuChu. Quelle injustice ! :-O
Une seule solution ! Fuir en fusée.
Logique.

Un scénario comme on peut s’en apercevoir d’une extrême complexité ! De même le jeu ne brille pas par sa technique et l’utilisation des capacités de la Dreamcast. Vue de dessus, design mignon et coloré, des bruitages rigolos, bref pas de quoi casser le poireau d’un canarticho. Mais l’intérêt est ailleurs !

CCR1.jpg

Le jeu dispose d’un concept très simple : vue de dessus sur un damier. Sur certaines cases des fusées. Votre mission si vous l’acceptez, placer des cases bleus obligeant les ChuChu à changer de direction afin de les envoyer dans la fusée. Simple comme bonjour !

Mais il est un peu autrement. En effet, il faut d’abord placer toutes ses cases bleues avant que les souris ne partent. Si elles sont mal placées alors, les souris peuvent tourner à l’infini ou alors croiser malencontreusement le chemin d’un Kapu Kapu, synonyme de Game Over.
Bon revenons à nos souris et leurs déplacements. Les ChuChu avancent en ligne droite et tournent à droite dès qu’un mur est rencontré. Évidemment, elles suivent la direction imposée par la flèche lorsqu’elles passent sur une case bleue. Les Kapu Kapu obéissent aux mêmes à ces différences près : ils sont plus lents et deux passages sur une case bleue efface cette dernière.

Les premiers puzzle se passent sans difficulté mais les derniers demanderont parfois de s’y reprendre plusieurs fois : anticipation est donc un maître-mot. On regrettera cependant un nombre limité de niveau.

CCR2.jpg

Heureusement un mode multijoueur a été incorporé et augmente de manière plus que conséquente la durée de vie du titre ! Dans ce dernier, on doit ramener à sa fusée un maximum de souris en un temps limité. Chaque souris rapporte des points et chaque chat en enlève. Des bonus sont présents par l’intermédiaire de souris colorées : citons par exemple des variations de la vitesses des souris ou encore l’augmentation du nombre de chat. Le mode multijoueur se révèle être un régal très loufoque jouable jusqu’à 4 et prolonge l’expérience de jeu. Je ne pense pas qu’il soit maintenant utile de préciser la présence d’un mode en ligne bien que le concept fût très novateur à l’époque ! Mentionnons aussi la présence d’un éditeur de niveau assez sympathique !

Bien que l’ayant redécouvert assez tardivement -et ne pouvant en l’occurrence profiter du mode online- ChuChu Rocket a été une bol d’air frais. Délirant et terriblement addictif, c’est pour moi un coup de cœur !

Et pour finir la pub japonaise aussi loufoque que le jeu !

On retiendra…

  • Scénario de fou
  • Raffraichissant
  • Addictif
  • Gratuit !

On regrettera…

  • Techniquement très basique
  • Court !

Avis final : 15/20

Retrouvez cet article sur Geekounet’s Blog

Eldroth

Je suis là pour apporter une touche fashion dans ce monde de geek. Que tu veuilles prendre une raclée sur Fifa ou des infos sur la dernière chemise bûcheron Saint Laurent : c'est ici qu'il faut s'adresser. Sinon j'aime Hedi Slimane, Kate Moss, Karlie Kloss et Cara Delevingne, The Kills, et faire des photos avec Jean-Claude Larue.

One thought to “ChuChu Rocket!”

Laisser un commentaire