VALC : ras leuh bol

On le sait, les dou­bla­ges fran­çais de jeux vidéo sont par­fois pro­pre­ment excel­lents et de qua­lité pro­fes­sion­nelle (Mass Effect), mais la plu­part du temps, ils sont bâclés et mal réa­li­sés.

Ima­gi­nez alors ce que devient un dou­blage hideux lorsqu’on le com­bine à un jeu déjà nana­res­que à la base ? La scène d’intro­duc­tion du RPG Blaze & Blade: Eter­nal Quest sur PlayS­ta­tion, connu sous nos lati­tu­des sous le nom de Legend of Fore­sia : La con­trée inter­dite (ça ne s’invente pas…), dépas­sera tou­tes vos atten­tes.

Yoann Ferret

J'ai créé Café Gaming lors d'un moment d'égarement, la décennie passée. J’aime SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band ; je fais de la musique sous le pseudonyme Lucifer Cedex.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.