Skip to main content

[E3] Retour sur la conférence Sony

Et de deux. Après Microsoft et avant Nintendo, c’est le constructeur japonais Sony qui a organisé sa conférence annuelle E3. Événement maudit car bien souvent soporifique (et en plus à des horaires inhumains en France), Sony a œuvré une conférence de routine avec d’importants oublis mais des surprises… mais pas des bonnes.

Comme toujours, Jack Tretton, le big boss de Sony, fait office de présentateur. Alors que Tretton annonce la présentation d’une toute nouvelle licence, on trépigne d’impatience, surtout après Ubisoft et son Watch Dogs. Mais il s’agissait ici d’une fausse surprise : Beyond, nouveau projet de Quantic Dream ayant fuité quelques heures avant la conférence. Balo. L’actrice Ellen Page incarne le personnage principal dans un synopsis tarabiscoté et l’extrait présenté, diffusé en temps réel, ne contenait aucune interactivité. Conceptuel. On craint que David Cage se prenne davantage pour un cinéaste « auteur » plutôt que pour un créateur de jeu vidéo mais pour confirmer cela, il faudra en savoir plus sur le projet Beyond.

Qu’est ce qu’une conférence Sony sans un jeu bien honteux ? Ici, la PS3 et la PS Vita auront l’honneur (?) d’accueillir dans leurs ludothèques Playstation All-Star Battle Royale, un pur et simple plagiat de la série de Super Smash Bros. de Nintendo avec les personnages phares des jeux Sony. Incluant une cross-compatibilité entre la PS3 et la PS Vita, le jeu semble inintéressant et mou. Une copie parfaite mais avec le fun et les bonnes idées en moins. L’annonce de la présence de Nathan Drake d’Uncharted et du Big Daddy de Bioshock ne sauvera pas les meubles. Autre jeu sujet à la cross-compatibilité : Little Big Planet 2, jouable sur les deux consoles Sony via… un DLC payant.

Après une allusion au service PSN+ (offert à chaque spectateur dans la salle pendant un an) qui se voit gratifié de contenu que l’on ne verra surement jamais en France, il a été question de la PS Vita. Si les jeux PSOne arriveront au fur et à mesure sur le store de la console (avec Tomb Raider et Final Fantasy VII en tête de file), la portable de Sony sera détentrice des spin-off exclusifs de Call of Duty Black Ops (COD Black ops Desclassified) et d’Assassin’s Creed III (ACIII Liberation, avec comme personnage principal une héroïne, une première dans l’histoire de la franchise).

La PS3 s’est vu offrir l’appui d’Ubisoft à travers deux gros titres à venir de l’éditeur : Assassin’s Creed III et Far Cry 3. Le premier bénéficiera d’une sortie en pack avec la console et le second possèdera des DLC exclusifs à la console de Sony. Pour ce qui est des jeux en eux-mêmes, AC a présenté une nouvelle facette de son jeu avec l’exploration maritimes et des phases d’exploration et de combat en mer qui confirment notre bonne impression sur le jeu. Quant à Far Cry 3, le mode 4 joueurs présenté n’était pas convaincant et faisait office de mode gadget malgré la présence d’une campagne dédiée à ce mode. Le jeu contiendra de même une île dédiée au multijoueur et un éditeur de cartes.

Puis vint le drame. Sony a présenté son Wonderbook, livre de réalité augmentée fonctionnant avec le PS Move. Grâce à un partenariat avec J.K. Rowling et son Pottermore et le livre Book of Spell, la firme nipponne nous a offert un délicieux fou rire nocturne grâce à sa présentation cheap à souhait d’un jeu dont même votre petite nièce fan hardcore du magicien à lunettes ne voudrait pas en cadeau.

Sony a de plus annoncé un partenariat avec le constructeur HTC pour développer des smartphones labellisés Playstation Certified, en vue de construire un écosystème unique Playstation Mobile à l’avenir.

On l’aurait presque oublié mais Sony l’a fait : un préquel des aventures de Kratos est à venir avec God of War Ascension. À la vue des premières séquences tirées du jeu, aucune grosse surprise sur les mécaniques du jeu qui restent très fidèles au canon de la série. Sortie le 12 Mars 2013.

Le dernier jeu présenté fut l’ultra-attendu survival de Naughty Dog, The Last of Us. Après un trailer dévoilé aux Video Games Awards 2011, nous avons pu voir pour la première fois du gameplay en temps réel. Et bien il faut dire que les créateurs d’Uncharted on l’air d’avoir fait du bon boulot. Le jeu est beau, le jeu mélange action, survivor et infiltration et le système de combat au corps à corps est intéressant quoi qu’un peu scripté. À mi-chemin entre Uncharted et I Am Alive, on espère que the Last of Us tiendra ses promesses.

Pas de surprise, Sony déçoit. L’absence de réelle grosse annonce et la surexposition de jeux à la qualité douteuse (Playstation All-Star et la gamme Wonderbook) démontrent l’indécision de Sony entre un marché casual et un marché gamer, malgré la présence de grosses pointures pour satisfaire les accros à la manette. En espérant que la conférence de l’année prochaine saura être plus dynamique et sélective pour nous épargner une lutte sans merci contre le sommeil.

Laisser un commentaire