Skip to main content

Uncharted 3, chaude soirée sur Paris

Premièrement, mes excuses pour le retard de plus de 15 jours, avec le PGW et les déplacements pros, je n’ai pas eu le temps de m’occuper d’internet.

Juste avant le Paris Games Week 2011, PlayStation France a organisé une soirée pour le prochain blockbuster de la PS3, Uncharted 3. Pour l’occasion, le constructeur nous a embarqués dans un trip oriental. Le rendez-vous était fixé au Riad Nejma, un superbe restaurant typé oriental (dans lequel j’ai déjà mangé plusieurs fois).
La soirée se déroulait à l’étage et au programme, photos avec animaux exotiques, test du jeu et bien sûr intervention de Christophe Balestra, co-directeur du studio Naughty Dog à l’origine de tous les Uncharted.

Je vais rapidement parler du jeu puisqu’il est déjà disponible à l’heure où vous lisez ces lignes et qu’un test arrivera certainement. J’avais déjà pu m’y exercer lors du Micromania Games Tour et j’ai été rapidement conquis. Naughty Dog n’a pas changé la formule et on retrouve un Nathan Drake toujours aussi débrouillard pour s’empêtrer dans les pires situations qui existent. Je ne rentrerai pas dans les détails du synopsis mais PlayStation a beaucoup
communiqué sur les scènes arides dans de vastes décors désertiques. Les niveaux jouables étaient justement le château en feu et l’avion-cargo et c’est après la scène finale de ce niveau qu’on voit notre aventurier perdu dans le désert.

La venue de Christophe Balestra était l’occasion pour lui de re-présenter son studio Naughty Dog en chiffres (nombre de salariés, heures de travail), détailler les anciens projets (c’est toujours une joie immense de penser aux Crash Bandicoot sur PlayStation première du nom, et aux Jak and Daxter sur la PS2) mais aussi de nous
dévoiler un niveau exclusif jamais vu auparavant. Rien à dire, toujours le même gameplay, j’ai senti le jeu un peu moins pêchu, plus posé comme si Nathan devenait sage avec l’âge. Toutefois, de nouvelles caractéristiques sont bienvenues comme le fait de pouvoir rebalancer à l’ennemi une grenade qui nous est destinée. L’action est aisée et c’est une fois pad en mains qu’on se demande pourquoi ils n’y avaient pas pensé plus tôt.

Graphiquement, je ne conclurai pas avant un test tranquillement à la maison, mais sur les écrans de Sony, je ne voyais pas de grand écart entre U2 et U3. Le fossé sera forcément moindre qu’entre U1 et U2 mais le jeu m’a quand même semblé plus lisse. Le moteur étant le même, d’après Balestra, ils ont quand même joué avec pour le pousser dans ses derniers retranchements. N’empêche que le jeu envoie et comme toujours il est agréable de jouer sans se soucier des temps de chargement qui coupent un peu le rythme d’une partie.

Hormis cela, quelques activités subsidiaires étaient de la soirée pour nous empêcher de geeker sur le jeu. A l’entrée, on pouvait poser avec un splendide dromadaire pour récupérer quelques minutes après sa photo souvenir. Ca divertissait tout le quartier de Pompidou, les passants n’hésitant pas à se mettre devant le resto pour avoir l’animal en fond (qui était impressionnant). A l’intérieur, on pouvait se prêter aux prédictions d’une diseuse de bonne aventure, on pouvait se déhancher ou se ridiculiser au choix face à une charmante danseuse et puis clou du spectacle, des serpents se sont invités à la fête, un boa et un python. Ma préférence va au python albinos avec sa magnifique robe blanche tachetée blanche et jaune.

En prime, Sony a ramené un accessoire hi-tech qui m’a bien plu. Il s’agit du Sony Personal 3D Viewer et comme son nom vous l’indique, c’est un visiocasque. Le Sony HMZ-T1 permet une expérience Home Entertainment cinématographique immersive, il embarque deux écrans HD OLED, résolution max 720p et bien sûr compatible 3D. On peut jouer et mater des Blu-ray sans problème, le son est de bonne qualité, 5.1. Le seul souci à mon avis est qu’il est assez lourd et qu’au bout d’une heure, le nez doit bien le sentir. Cela dit c’est un très beau gadget et j’aimerais qu’on me l’offre à Noël :). Son prix avoisine les 800€, un sacré investissement.
Conçu uniquement pour une utilisation à la maison, pourquoi pas une version un peu plus nomade (train et/ou avion) pour prochainement ?

Superbe soirée donc, merci à Christophe Balestra pour sa gentillesse et PlayStation France pour l’organisation.

Crédits photos : PlayStation France

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n'est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades. Mon Shin vous guidera.

Laisser un commentaire