Skip to main content

Les James Bond c’était mieux avant ! Épisode 2 : 007 Quitte ou Double

Jaquette avant Après mon déjà controversé test de 007 Nightfire, je vous propose aujourd’hui l’épisode 2 de ce dossier spécial James Bond Fanboy consacré à 007 Quitte ou Double. Avec l’abandon du mode à la 1ère personne, ce nouvel opus parviendra-t-il à rester intéressant aux yeux des joueurs? Oui, sur de nombreux points, mais cela ne se fera pas sans quelques sacrifices…

  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : Electronic Arts
  • Type : Action
  • Sortie France : 26 février 2004
  • Classification : Déconseillé aux – de 12 ans

Un nano-scénario avec des nanorobots dedans.

Les nanorobots constituent une technologie prometteuse dans de nombreux domaines, notamment humanitaires et médicales. Nous savons depuis quelques temps qu’une équipe d’ingénieurs postée en Égypte travaillent à la création de ces machines miniatures. Mais les choses ont évoluées. Il semble qu’une organisation étrangère désire utiliser les nanorobots à des fins militaires. Vous devez les en empêcher à tout prix 007. Le Dr Nadanova, directrice du projet et brillante scientifique est en danger. Sauvez-la et détruisez l’installation des nanorobots si nécessaire. N’oubliez pas qu’entre de mauvaises mains, cette arme pourrait détruire une ville entière en quelques minutes… Bonne chance!

Le scénario, encore une fois, n’est pas des plus intéressants. Voyez par vous-même, je suis parvenu à le synthétiser en à peine quelques lignes. Pourtant, et c’est sans doute ce qui m’a fait aimer ce jeu, Quitte ou Double parvient au travers de ce scénario à offrir une variété de situations tout bonnement hallucinantes. De la course folle en Porshe Cayenne pour rattraper un train au travers des pyramides d’Égypte à la conduite d’un char d’assaut sur la Place Rouge de Moscou en passant par un gunfight dans une mine abandonnée pour sauver 003, Quitte ou Double est un concentré d’action à l’état brut. Concentré, oui, et d’ailleurs beaucoup trop. Si les missions sont nombreuses et variées, elles sont pour la plupart très courtes, de l’ordre d’une quinzaine de minutes chacune, si bien qu’on a vite fait le tour du soft. Heureusement un système de médailles vous incitera à recommencer le jeu pour obtenir le meilleur score possible.

Couverture Couvrez-vous, ou ce sera la mort.

Ça vous dit de voir Bond bouger ?

La principale évolution de Quitte ou Double comparé à NightFire est le fait que le jeu ne se joue plus à la 1ère personne mais bien à la 3ème personne. Cela a ses avantages comme ses inconvénients. Niveau gunfight, la maniabilité n’est pas des plus aisée, on devra souvent s’accroupir si l’on désire survivre et le système de visée est pour le moins anarchique au début. On sent que le tout a vieilli: on est bien loin des systèmes de couvertures ingénieux et pratiques des jeux actuels même si celui de Quitte ou Double reste jouable. Les phases de conduite, nombreuses et bien pensées, sont quant à elles très agréables. Mis en avant dans de nombreuses missions, les environnements sont la plupart du temps très bien foutu pour accueillir vos bolides. Petit point positif: dans l’une des missions du jeu, une mini-ville a même été créée pour que vous vous baladiez avec votre Aston Martin. Rien de transcendant mais un petit plus agréable.

Biker! L’un des niveaux à sensations fortes de Quitte ou Double: pourrez-vous réellement passer en dessous de ce camion?

En réalité, le principal point faible de Quitte ou Double reste, à l’inverse de NightFire, son multijoueur. Vite lassant et sans réel intérêt on passera très rapidement au travers pour se tourner vers autre chose. On notera tout de même la volonté d’avoir voulu implanter un mode deux joueurs en coopération. C’est raté mais l’intention était bonne, non?

Niveau graphismes. C’est plutôt joli, détaillé et très coloré. Les effets sont appréciables et donnent au tout un aspect plus que correct. La bande-son offre quant à elle des doublages moyens, mais présents, et des bruitages pour la plupart très bien rendus.

Saut de l'ange. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer?

James Bond 007 Quitte ou Double n’est pas un grand jeu du fait qu’il ne propose rien de comparable à ce qu’offre NightFire en multijoueur. Cependant, son mode solo péchu, bourré d’action et de scènes épiques font de ce jeu un petit concentré de plaisir à l’état brut. Trop court ? Oui, c’est une évidence. Jouissif ? C’est clair!

Episode 1: James Bond 007 NightFire

Episode 3: James Bond 007 Bons Baisers de Russie

Kyubi

Je suis l'éternel mec qu'on ne voit jamais IRL pour entretenir le mythe. Tout le monde est jaloux de mon pseudo et je les comprend. Il n'est pas rare qu'on adule mes goûts musicaux et mes compétences à Mario Kart. Sinon j'aime mater des films, l'informatique et manger équilibré.

Laisser un commentaire