Skip to main content

Présentation de Super Street Fighter IV par Yoshinori Ono

Cap­com France et la FNAC des Hal­les ont col­la­boré pour nous pré­sen­ter la suite du jeu de com­bat le plus joué du moment.

Hier, jeudi 8 avril avait lieu un évé­ne­ment dont on raf­fole tous. Ca se pas­sait à l’espace ren­con­tres de la FNAC des Hal­les et c’est avec une cer­taine hâte que je m’y suis rendu pour assis­ter à la pré­sen­ta­tion du pro­chain Super Street Figh­ter IV, par le pro­duc­teur lui-même, Yoshi­nori Ono ! En pleine tour­née euro­péenne, Ono-san a fait une petite escale en France pour nous don­ner encore plus envie de baver.

Avec près de vingt minu­tes de retard, nous avons pu nous ins­tal­ler dans l’espace ren­con­tres de la Fnac des Hal­les, les yeux rivés sur un écran 60 pou­ces et sur le jeu qui tour­nait en ver­sion finale, avec une intro magni­fi­que, lar­ge­ment au-des­sus du pre­mier.

Après une courte intro­duc­tion de Laure Isam­bert de Cap­com France, Ono a pris la parole pour nous expli­quer un peu ce qui allait nous tom­ber sur la gueule à la fin du mois. Rien d’inconnu, on savait déjà tout mais un petit résumé ne fait jamais de mal à per­sonne.

A cha­que fois que je ren­con­tre Ono-san il me donne la goua­che, sa con­vi­via­lité et sur­tout son enthou­siasme don­nent envie de lui poser tout un tas de ques­tions. Et puis son T-Shirt Gouki que je con­voite depuis le MGS me fait tou­jours de l’oeil, il est trop stylé ! Comme d’habi­tude, Gré­goire Hel­lot s’occu­pait de tra­duire les speechs du pro­duc­teur.

Vu que l’assem­blée était glo­ba­le­ment com­po­sée de doseurs, Ono-san s’est direc­te­ment pen­ché sur les nou­veau­tés du jeu et nous a gra­ti­fié d’un match au som­met Hakan VS Juri !

Après quel­ques notes d’humour, il nous a expli­qué com­ment se jouait le lut­teur turc et qu’il fal­lait quoiqu’il arrive trou­ver le temps de se hui­ler afin d’exploi­ter au maxi­mum tou­tes ses pos­si­bi­li­tés. De loin, il faut se hui­ler, à mi-dis­tance, il faut glis­ser grâce à cette huile et de près, ça choppe. L’ultra I que l’on voit dans le trai­ler offi­ciel com­plè­te­ment din­gue a été exé­cu­tée et bor­del elle est vrai­ment mons­trueuse.

Est venu ensuite le tour de Juri et elle m’a sem­blé plu­tôt équi­li­bré. Ono-san le disait lui-même, elle a été créée pour des joueurs plu­tôt débu­tants -cela ne veut pas dire qu’à haut niveau, elle ne vaut rien- et vou­lant maî­tri­ser les bases du jeu. Pos­sé­dant des atta­ques assez sour­noi­ses, elle nous réserve bien des sur­pri­ses.

La grande ques­tion qui brû­lait les lèvres de l’assis­tance et pour laquelle il s’est empressé de répon­dre, Sagat est-il tou­jours pété ou non ? La réponse est bien évi­dem­ment oui, mais ils ont quand même baissé les dégâts sur cer­tains de ses coups comme le Tiger Upper­cut qui arra­che beau­coup moins qu’avant. Par con­tre, il a l’Angry Scar, une espèce de pro­vo­ca­tion par le biais de sa cica­trice, qui aug­mente les dégâts occa­sion­nés par la suite.

Il a ras­suré aussi les joueurs de Vega (Griffe) et de Guile, qui ont été boos­tés car beau­coup trop fai­bles dans le pre­mier épi­sode. Plus géné­ra­le­ment, tous les per­sos à charge ont été boos­tés de façon à ce qu’ils soient plus com­pé­ti­tifs. On verra bien ce que ça donne le jour J. Le cast paraît donc plus équi­li­bré avec un écart moin­dre entre les per­sos tops et les low. J’atten­drai la ver­sion finale entre les mains pour juger.

A part ça, tou­jours au niveau des per­sos, ils seront tous déblo­qués dès le départ, plus besoin de se galé­rer à jouer cer­tains per­sos et à rem­plir des con­di­tions pré­ci­ses pour avoir Gouki ! Je l’aurai DIREC­TE­MENT yeah *_* !

megastreetiv.png

Pour cha­que perso, il y a tou­jours une bonne dose de défis com­bos à réus­sir, de quoi boos­ter la durée de vie de manière très con­sé­quente. Mais ce n’est pas tout ! Le mode online, non pré­senté mais dévoilé au fil du temps, s’annonce excel­lent. Ono nous en a briè­ve­ment parlé. Du Team Bat­tle, du vision­nage de com­bats et la pos­si­bi­lité de télé­char­ger les vidéos sur son dis­que dur (Xbox 360 et PS3), de les vision­ner entre grou­pes d’amis et des modes bien crax, nous don­nent enfin un mode online digne de ce nom. On espère juste que le code réseau soit mieux sur PlayS­ta­tion 3 et tout ira bien.

Autre chan­ge­ment de taille pour cha­que perso, les cou­leurs se déblo­que­ront au fil du temps. Après je n’ai pas eu con­fir­ma­tion si elles se déblo­quaient d’une autre manière éga­le­ment.

Quel­ques ques­tions de la part du public ont été posées mais peu ont été inté­res­san­tes. Sau­nic a mis le doigt sur le fait qu’il existe cer­tai­nes mani­pu­la­tions (Ryu fait une boule puis can­cel avec une ultra) qui font que la phase devient imblo­qua­ble (le jeu ne sait plus où met­tre la garde et donc n’en met pas) et Ono a répondu que c’était assez dif­fi­cile à faire qu’ils ne cor­ri­ge­raient pas ce genre d’abus. Mwais, moi je dis, ça va essayer les imblo­qua­bles à outrance et je trouve ça dom­mage mais bon con­nais­sant Cap­com on aura bien droit à un patch si jamais c’est trop abusé.

Pour finir s’est sui­vie une petite séance de dédi­ca­ces où j’ai pu faire signer mon stick TE, mon jeu et on a pu avoir de très bel­les litho­gra­phies con­cen­trées sur les nou­veaux per­sos rajou­tés.

Vous l’aurez donc com­pris, le 30 avril, Super Street Figh­ter IV déboule chez nous pour 40€ et à mon avis, ça va se remet­tre à doser à fond, croyez-moi. Mal­gré quel­ques ratés au niveau du temps, du fait qu’on devait pou­voir doser le jeu, affron­ter Ono-san (comme au Micro­ma­nia Games Show), j’ai passé un bon moment en com­pa­gnie des potes et ido­les (DIO, mère de DIO, Sau­nic, Hyper Sonic, Damonx, JC).

Je remer­cie la Fnac et sur­tout Jean-Char­les Besse, ainsi que Cap­com France, Gré­goire Hel­lot et bien sûr Yoshi­nori Ono pour l’évé­ne­ment. On en rede­mande !

sfalpha.jpg

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n'est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades. Mon Shin vous guidera.

Une réponse à “Présentation de Super Street Fighter IV par Yoshinori Ono

  1. Merci bcp et excellente synthèse sur cette soirée SSF4, Ono toujours aussi ouf et ses réponses sèches ahahahahah.

    J’adore.

Laisser un commentaire