Skip to main content

The Conduit

jaquetteTheConduit The Con­duit aura fait cou­ler beau­coup d’encre depuis son annonce. Pré­senté par High Vol­tage Soft­ware comme le meilleur FPS jamais sorti sur Wii, de nom­breux joueurs ont com­mencé à espé­rer qu’avec Sega et HVS, les édi­teurs tiers allaient peut-être se réveiller. Sega c’est l’édi­teur, HVS ce sont les déve­lop­peurs. Qui doit-on frap­per pour s’être foutu de toute une com­mu­nauté de joueurs en mal de bons jeux ?

  • Édi­teur : Sega
  • Déve­lop­peur : High Vol­tage
  • Type : FPS
  • Mul­ti­joueurs: Online uni­que­ment
  • Date de Sor­tie en France : 10 juillet 2009 (23 juin 2009 aux Etats-Unis)

Mr.Ford, votre his­toire, tout le monde s’en branle.

HVS: “Et bien Mr.Ford, c’est triste à dire, mais nous, High Vol­tage, nous venons de vous met­tre en scène dans une his­toire au scé­na­rio tel­le­ment ridi­cule que par­tout sur Inter­net on dit que c’est de la merde. Vous nous en vou­lez pas trop ?”
Mr.Ford: “Qué tu dis?!? Moi m’en fous j’vé tout pèter sur mon pas­sage!! J’vais te zigouiller du drone-alien avec mon oeil bio­nik. Tkt Rambo tu seras fier de moi!”
HVS (à part): “Quelle chance qu’on les rendu con en plus de ça!”

Et bien oui mes chers lec­teurs. The Con­duit c’est avant tout une his­toire de merde dans un décor de merde avec des enne­mis de merde. Je vous raconte!

Une affreuse orga­ni­sa­tion dont-on-ne-doit-pas-pro­non­cer-le-nom con­trôle les Etats-Unis depuis des cen­tai­nes d’années et se rend compte de la déchéance de son pays. Ils déci­dent donc de met­tre au point des dro­nes issus de gènes aliens (c’était pas de vrais aliens! Putain com­ment je vous ai spoilé lol) pour tout détruire et donc repar­tir de zéro. Ils créent des por­tails inter dimen­sion­nels pou­vant nous faire voya­ger d’un endroit à un autre (genre Star­gate en faite) sans sou­cis. En plus de ça (non mais ces mecs là, l’eau chaude aurait pas été inven­tée ils l’auraient fait hein c’est sûr) ils met­tent au point un module d’intel­li­gence auto­nome ultra­dé­ve­loppé aussi appelé Orga­nisme En car­ton Inin­té­res­sant Lumi­neux ou l’OEIL. L’Oeil per­met d’ouvrir des méca­nis­mes super bien cachés (ou pas), de voir des enne­mis invi­si­bles grâce à la petite LED rouge à 20 cen­ti­mes devant, de résou­dre des énig­mes genre Pro­fes­seur Lay­ton (ou pas) et de désac­ti­ver des mines rou­ges volant dans les airs invi­si­bles à l’oeil nu. Qui a dit que le métier d’agent invin­ci­ble sau­vant le monde était facile ?

Évi­dem­ment comme vous avez rien dans le crâne (vous faî­tes qu’obéir aux ordres n’est-ce pas? “Oui mon géné­ral! J’vais tout péter mon géné­ral!”) vous écou­tez un Mon­sieur qui vous ordonne d’aller voler l’Oeil au Car­tel, la fameuse (ou pas) orga­ni­sa­tion. Mais là où c’est vache­ment inté­res­sant c’est qu’avant vous tra­vailliez pour le Car­tel et que vous avez donc par­ti­cipé à ses actes hau­te­ment vils et som­bres. Mais vous allez vous rache­ter en tuant tout sur votre che­min dans des envi­ron­ne­ments som­bres et laids, linéai­res et ennuyeux. Ah ça! Vous allez en tuer du scien­ti­fi­que en com­bi­nai­son rouge, du sol­dat en lunette vio­lette et de la ver­mine-drone-alien en jaune pétant! Ah ça oui!

Vous l’aurez com­pris, le scé­na­rio est dénué de tout inté­rêt, four­nis de rebon­dis­se­ments aussi impro­ba­bles et chiants les uns que les autres. On avance dans le jeu juste pour dire à ses amis: “Regar­dez moi je suis un vieux maso qui a finit The Con­duit à 100%.” Affli­geant…

1-2-3, Soleil !

Com­ment ça j’ai piqué la bla­gue à Koopa de Koopa.fr ? Ce n’est quand même pas de ma faute si on peut jouer à 1-2-3 Soleil avec les enne­mis dans The Con­duit… Pour­tant des flin­gues sur­puis­sants ils en ont. Pour­tant des lunet­tes à visée loin­taine y’en a. Mais non, eux ce qu’ils aiment c’est vous tour­ner autour en tirant une salve toute les trente secon­des et en criant: “Le fac­teur n’est pas passé! Il pas­sera demain matin! Une salve, deux sal­ves, trois sal­ves!”. On peut aussi jouer à cache-cache avec eux: “Chuis là, chuis plus là! Tu me trou­ve­ras pas!”, “gre­nade!”, “Et merde…”. Les enne­mis sont d’une con­ne­rie affli­geante. Les scripts sont si scrip­tés que…bah rien, que c’est de la merde. Ils nous atten­dent tran­quille­ment au tra­vers d’une porte et dès qu’ils nous voient et bien ils nous regar­dent. Et puis ils lèvent leur fusil. Et puis ils appuient dou­ce­ment sur la gâchette. Et puis mince on tire.

Même Red Steel pro­po­sait une Intel­li­gence Arti­fi­cielle plus déve­lop­pée. Même cousu de bugs, ce jeu don­nait l’impres­sion de vivre une expé­rience. Nos enne­mis bou­geaient, se cachaient en divers endroits pour mieux nous avoir. The Con­duit ne fait alors office que d’un sim­ple shoot sans inté­rêt aucun, tout à fait linéaire, tout à fait ennuyeux. Car le plus triste dans tout ça c’est que l’on ne s’amuse pas. Entre les niveaux moches au level-design hor­ri­ble et les enne­mis cons comme pas deux, impos­si­ble de pas­ser outre les défauts du jeu. Red Steel j’étais par­venu à pas­ser outre ses défauts et à m’amu­ser, là non.

theconduit1 Qu’est-ce qui rime avec jeu à la con ? Facile ! I.A en car­ton !

Pour­quoi ça? Mais aussi parce que ce jeu n’a aucune variété. C’est basic, c’est basic, c’est basic! Pas d’ori­gi­na­lité dans le scé­na­rio, qu’il y en ait au moins dans le game­play! On fait tou­jours, tou­jours, tou­jours, les fuckings même cho­ses. On avance, on tue, on avance, on tue. Pas de cour­ses pour­sui­tes en véhi­cu­les (on en voit même dans Mad­World prenne l‘oublions pas), ni même de pha­ses de shoot inté­res­san­tes, et encore moins de niveaux bonus. Niveau amu­se­ment et diver­tis­se­ment, tous les James Bond aux­quels j’ai joué sur Game­cube (je ne parle pas de Quam­tum of Solace qui est une daube) étaient plus abou­tis. C’était ori­gi­nal, les niveaux ne se res­sem­blaient pas. On s’inté­res­sait à un scé­na­rio basic mais recher­ché et bien mis en scène.

La mise en scène, par­lons-en jus­te­ment. Il n’y en a pas. Oui. Nous som­mes en 2009, des mons­tres du FPS sont sor­tis, des mons­tres de mises en scè­nes sont sor­tis. Mais non. The Con­duit ne pro­pose dans le jeu abso­lu­ment aucune ciné­ma­ti­que. Les dia­lo­gues entre les épi­so­des ce ne sont pas des ciné­ma­ti­ques, excu­sez du peu, ce sont juste des bouts de phra­ses sans inté­rêt “Toi t’es méchant je vais te tuer!” qui essayent de met­tre en place un scé­na­rio dont tout le monde se fout. Nous som­mes en 2009 et The Con­duit ne pro­pose aucune ciné­ma­ti­que si ce n’est la ciné­ma­ti­que de fin qui est à hur­ler de rire (ou de peine pour les 60€ déboursé) quand on voit ce que c’est. Pas de scé­na­rio, pas de mise en scène, rien. Juste des pro­mes­ses gâchées et un game­play. Oui ce game­play Wii­mote-Nun­ckuk…

Nous, HVS, on a réussi à créer quel­que chose de pas mau­vais dans notre jeu The Con­duit: le game­play mes frè­res!

Et oui il faut l’avouer. S’il y a une chose qui fonc­tionne dans The Con­duit c’est son game­play. La wii­mote fonc­tionne bien, ça répond très bien et c’est assez jouis­sif (pen­dant un temps, pas long­temps). C’est plus réac­tif qu’avec un pad bien entendu, ça l’est encore bien qu’avec un cla­vier sou­ris. Tou­te­fois ce que l’on gagne en réac­ti­vité on le perd sou­vent en pré­ci­sion. Ce que l’on perd en pré­ci­sion, peut-on dire qu’on le gagne en réa­lisme? Je ne pense pas car trem­bler avec la wii­mote en main lors­que l’on vise un ennemi éloi­gné c’est plus éprou­vant qu’amu­sant. Oui ça dépend de nous, oui ce n’est pas la faute de la wii­mote que d’être trop pré­cise. Mais jusqu’à preuve du con­traire, ça enlève du plai­sir de jeu. Visez au sni­per est loin d’être évi­dent et la chance sera sou­vent un fac­teur impor­tant.

Autre bon point du jeu. Cus­to­mi­ser. Oui on peut tout cus­to­mi­ser selon ses envies. Vous n’aimez pas la con­fi­gu­ra­tion du jeu? Et bien chan­gez-là, quitte à se faire chier dans des niveaux, autant que ce soit avec une mania­bi­lité cor­recte! Vous pour­rez choi­sir le cali­brage de votre wii­mote par rap­port à l’écran ainsi que d’autres cho­ses qui vous occu­pe­ront entre deux ses­sions de jeux. Alors oui c’est agréa­ble, oui c’est bien fichu, mais non ça ne rat­trape pas tous les défauts du jeu. Car je ne vous ai pas encore tout dit…

Halo 3 peut allez se rha­biller, nos décors et nos gra­phis­mes sont lar­ge­ment supé­rieurs (ou pas).

Peut-être que HVS ne l’a pas dit ainsi, pour­tant c’est ce qu’ils ont voulu nous faire croire. Un jeu Wii au game­play incroya­ble et aux gra­phis­mes exploi­tant à fond la Wii! Voila ce qu’on vou­lait bon sang! Oui car on ne l’a pas. Les décors sont laids, on trouve de l’alia­sing par­tout, c’est lumi­neux par endroit sans qu’on sache pour­quoi, les enne­mis sont éclai­rés (c’est pour pas les per­dre faut croire). Les effets pyro­tech­ni­ques sont loin d’être incroya­bles même si agréa­bles. Quoi de beau alors ? Deux cho­ses: les enne­mis et les armes. C’est tout, ils sont du plus bel effet, c’est beau et c’est bien rendu, mais c’est tout. On a un oeil aux gra­phis­mes magni­fi­ques (avouons-le ces effets sont d’une beauté!) dans un décor hor­ri­ble. Ça gâche tout, le jeu perd ses der­niers atouts.

theconduit2 Moi j’ai un laser, et puis pas toi. Nana­na­na­nè­reuh!

Heu­reu­se­ment il y a le online! Sauvé (ou pas)!

Extrait d’une dis­cus­sion fic­tive entre un joueur Wii qui veut encore y croire et un déve­lop­peur de High Vol­tage Soft­ware.

Joueur Wii: “Cool du online! J’adore le online, sur­tout le monde Cap­ture The Flag ça je kiffe!”
HVS: “Hum désolé mais il n’y a pas le Cap­ture The Flag hum…”
Joueur Wii: “Vrai­ment! Pas grave le Domi­na­tion c’est bien aussi!”
HVS: “Y’a pas non plus…”
Joueur Wii: “Hein! Mais y’a quoi alors! J’espère que y’a au moins la prise de points!”
HVS: “bah eux…”
Joueur Wii: “BOR­DEL!”

Et oui. C’est fou hein. Nous som­mes en 2009 et un jeu du nom de The Con­duit ne pro­pose que trois types de mode à savoir le Cha­cun pour soi (ouah!), la Tue­rie par équipe (ori­gi­nal!) et le match à objec­tif (sans “s” y’a tou­jours le même objec­tif à savoir tenir l’oeil le plus long­temps pos­si­ble). Bref ça n’a aucun inté­rêt. Pas de offline on peut encore pas­ser l’éponge, mais qu’on ait au moins des modes de jeux variés pour le online bon sang. Pas­sez ça il vous fau­dra une bonne dizaine de minu­tes pour rejoin­dre une par­tie. Si vous avez de la chance ça ne plan­tera pas et si vous êtes vrai­ment un vei­nard vous ne tom­be­rez pas dans un bug qui vous obli­gera à étein­dre la con­sole. C’est bour­rin, chiant, sans aucune ori­gi­na­lité. Le sys­tème de grade est d’une nul­lité affli­geante. En gros c’est mar­rant 5 minu­tes et puis après, non.

Avis Géné­ral: The Con­duit aurait sûre­ment été mieux accueilli sur tous les plans si High Vol­tage Soft­ware ne nous avait pas joué un coup de bluff aussi voyant. C’est raté, il fal­lait s’y atten­dre. Ce jeu est bâclé sur tous les points, seul le game­play laisse au titre un aspect posi­tif. C’est bien mai­gre vu les défauts qu’il va fal­loir rat­tra­per. The Con­duit est un banal défou­loir pourri. Une autre (énorme) décep­tion sur Wii. Bonne nou­velle quand même, High Vol­tage Soft­ware qui est un stu­dio des plus mau­vais vient de per­dre toute sa cré­di­bi­lité!

Note géné­rale: 10/20

Kyubi

Je suis l'éternel mec qu'on ne voit jamais IRL pour entretenir le mythe. Tout le monde est jaloux de mon pseudo et je les comprend. Il n'est pas rare qu'on adule mes goûts musicaux et mes compétences à Mario Kart. Sinon j'aime mater des films, l'informatique et manger équilibré.

Une réponse à “The Conduit

Laisser un commentaire