Skip to main content

Resident Evil 5 (démo)

resident_evil_5.jpg 26 Jan­vier 2009 : La démo du jeu le plus attendu de l’année 2009 est enfin dis­po­ni­ble.

26 Jan­vier 2009 + 1 minute : C’est la défer­lante ! Tout le monde saute sur l’occa­sion et teste le mes­sie du dia­ble, l’essence du mal, la mort de la bonté, bref le jeu.

26 Jan­vier 2009 + 10 minu­tes : Et là c’est le drame…

Expli­ca­tions: J’ai pu tes­ter en long et en large la démo de Resi­dent Evil 5 aujourd’hui, comme beau­coup de joueurs l’ont fait, le font et le feront. Etant un fan de l’épi­sode 4 (mais pas de la série, le 4 étant le seul Resi­dent Evil auquel j’ai jamais joué; je ne per­met­trais donc pas de géné­ra­li­ser), je l’atten­dais avec impa­tience. Seu­le­ment voila, Resi­dent Evil, le jeu qui doit être irré­pro­cha­ble est fai­ble sur bien des points, en tout cas dans la démo.

Les niveaux man­quent tout d’abord d’ori­gi­na­lité. Met­tons ça sur le compte de la démo mais regret­tons le fait que Cap­com n’est pas choisi des niveaux peut-être un peu plus repré­sen­ta­tif du jeu final, ou plu­tôt de la série elle-même. Des cou­loirs étroits, des lumiè­res qui cli­gno­tent et des por­tes qui grin­cent, non, ici c’est plu­tôt pay­sage enso­leillé ainsi qu’espace ouvert et libre (ce qui est loin d’être une mau­vaise chose, cela dimi­nue l’effet de linéa­rité récur­rent de ce genre de jeux). C’est beau, très beau même. Les ciné­ma­ti­ques sont magni­fi­ques (bien qu’assez peu ori­gi­na­les, avouons-le) et met­tent en scène des per­son­na­ges tous plus cha­ris­ma­ti­ques les uns que les autres. Entre les zom­bis azia­ti­ques et les trons­con­neurs afri­cains, Resi­dent Evil 5 prône la plu­ra­lité ! En tout cas, on remar­quera rapi­de­ment que Chris est le type même du héros bat­tant et sans peur : 1m85, 98kg. Un homme, un vrai, et c’est vrai qu’il en impose pas mal le bou­gre! Sheva, quant à elle, apporte au tout une empreinte fémi­nine plu­tôt mar­quée. Sans être une femme apeu­rée, il est vrai que sa pré­sence lance comme un vent de fraî­cheur dans un uni­vers pro­fon­dé­ment machiste (qui a dit Rambo?).

Pas­sons au jeu en lui-même main­te­nant car c’est là le plus impor­tant. L’inven­taire s’uti­lise direc­te­ment à par­tir du bou­ton Y et ce n’est pas des plus pra­ti­ques. Choi­sir un objet est une véri­ta­ble cala­mité, sur­tout quand ce foutu “S’équi­per, Don­ner, Jeter” appa­raît et qu’un énorme mons­tre armée d’une hache s’apprête à frap­per. Niveau sim­pli­cité d’inter­face on aura vu mieux. Notons tout de même qu’on peut choi­sir nos objets éga­le­ment à par­tir de la croix direc­tion­nelle et ça s’avère tout de suite déjà plus con­vain­cant. Une con­nais­sance de son maté­riel sera quand même vrai­ment néces­saire. Pour les mou­ve­ments et la visée, on est dans du Resi­dent Evil 4 pur et dur et ce n’est pas for­cé­ment une excel­lente chose. Car dans RE 5, si tu vises, tu ne bou­ges pas, ça c’est une évi­dence, et ce n’est pas for­cé­ment des plus pra­ti­ques. Vous êtes habi­tué? Ça ira. Sinon… Le per­son­nage est raide et sem­ble être soli­de­ment accro­ché au sol. De ce fait, les mou­ve­ments ne sem­blent pas natu­rels et une sen­sa­tion plu­tôt bizarre s’ins­talle. Le viseur est lent, mais pré­cis, c’est au moins ça.

Le jeu en équipe, prin­ci­pal atout du soft, a quant à lui tenu la plu­part de ses pro­mes­ses. La coo­pé­ra­tion et l’entraide vous allez vrai­ment en avoir besoin car vos enne­mis n’hési­te­ront pas à vous attra­per et à vous sépa­rer pour mieux vous avoir. Des viseurs d’aide au cas où votre ami serait dans une posi­tion cri­ti­que, et le jeu en solo s’avé­rera sévè­re­ment décon­seillé. Échan­ger vos muni­tions avec intel­li­gence et fai­tes en sorte de ne man­quer de rien, car si l’un des deux meurt, la par­tie se ter­mine. Des peti­tes mises en scène aide­ront le joueur à avan­cer dans l’aven­ture. Aussi Chris devra-t-il lan­cer Sheva dans les airs pour qu’elle attei­gne des pla­te­for­mes inac­ces­si­bles à notre héro de 100kg. Ainsi devra-t-il la pro­té­ger des zom­bis de l’autre côté d’une ruelle pour évi­ter qu’elle ne se fasse tuer. Bref, tout un tas de situa­tions qui sem­blent vrai­ment bien fou­tus et qui pour­rait appor­ter à ce RE 5 une véri­ta­ble cure de jou­vence.

Con­clu­sion: Resi­dent Evil 5 est et reste un jeu d’excep­tion pour cette année 2009. Si la démo n’est peut-être pas très repré­sen­ta­tive de l’ensem­ble, on notera quel­ques défauts (joua­bi­lité, inter­face) qui eux seront bien dans la ver­sion finale. Pour con­clure, peut-être pas le jeu attendu, mais un très bon jeu quand même.

Kyubi

Je suis l'éternel mec qu'on ne voit jamais IRL pour entretenir le mythe. Tout le monde est jaloux de mon pseudo et je les comprend. Il n'est pas rare qu'on adule mes goûts musicaux et mes compétences à Mario Kart. Sinon j'aime mater des films, l'informatique et manger équilibré.

3 réponses à “Resident Evil 5 (démo)

  1. j’ai joué a la demo de resident evil 5 et je l’ai trouvé très réussit,je suis un fan des résident evil (surtout du 4),le seul défaut que je lui est trouver c’est que contrairement au autre volets celui la ne fait pas peur,a aucun moment il m’a fait frissoné de peur comme les précédents resident evil,sinon a part ça j’ai trouvé le reste parfait !surtout au niveau des graphismes!

  2. je suis un grand fan des r.e et j’etais plus ou moins decu de la demo j’ai bien aime le 4 mais j’ai adore les 3 premier et les derive (code veronica x) mais cette fois je sens que question inovation ,capcom etses apotres son satures…..(dommage la peur et morte….)

  3. ce jeu est vraiment excellent meme si la peur est moin presente dans ce re5 que dans les derniers pourtant quand on y joue on ne sent lasse pas car les zombies sont plus inteligent que dans les precedent :(ils savent conduirent des motos ils savent utiliser des armes). et puis il ya des boss plus realistes comme uroboros el gigante de meme pour les minis boss chainsaw l’executioneur la qualitée du jeu et impressionante pour un re c’est sure que jouer a la demo n’est pas interessante car la demo et un morceaux du jeu et que l’ont ne peut pas faire tout les niveaux mais pour moi ce re5 est un succes

Laisser un commentaire