Skip to main content

Un EXTRA concert au Japon

Comme vous vous en doutez tous, sur Café Gaming nous sommes friands de musiques de jeux vidéo. Au Japon ce genre de concert est loin d’être rare. Cependant il y en a un qui se démarque de tous les autres de par son contenu.

En octobre dernier, juste le lendemain de la fermeture du salon Tokyo Game Show, avait lieu un gigantesque concert avec des artistes crackés. Le nom de l’événement : EXTRA Hyper Game Music Event 2008. Oui oui ça fait titre Street Fighter à rallonge mais pour sa deuxième année consécutive le programme était juste explosif.

Le rendez-vous fut fixé au Studio Coast, petite salle de concert, situé à Tokyo, à proximité de Shinkiba Station si jamais vous êtes dans le coin.

L’événement était ouvert à partir de 15h, le concert commençant à 16h et finissant vers 20h. Oui oui, environ 4h de concert rien que pour nos oreilles. Evidemment, il y avait des pauses de 15mn entre chaque différentes parties, nous permettant d’aller au pipi-room, boire un petit coup, prendre l’air ou acheter des goodies, des albums souvent rares d’artistes présents à ce comité.

EXTRA_logo.jpg

En quoi consiste cet event ?

Imaginez des compositeurs renommés qui squattent une scène et qui jouent des thèmes archi connus dans des versions remixées pour l’occasion… mais aussi des DJs de renom prêts à vous faire bouger même si vous n’aimez pas ça… voilà c’est ça EXTRA – Hyper Game Music Event.

Le concert a commencé avec un groupe « Trio DS-10 ». Comme le nom l’indique, ils étaient munis de Nintendo DS et utilisaient le logiciel Korg DS-10 Synthetizer. Ce trio était composé de Michio Okamiya (The Black Mages), de Yasunori Mitsuda (Chrono Chross, Chrono Trigger entre autre) et de Nobuyoshi Sano, compositeur chez Namco (Ridge Racer, Tekken etc…). Il n’y a pas à dire, le logiciel n’a rien à envier au véritable synthétiseur de l’époque, le célèbre Korg MS-10. Complet et véritablement efficace, il comblera les artistes qui pourront réviser et inventer partout… Il rebutera cependant les débutants à cause de son interface peu ludique. Quoiqu’il en soit, Trio DS-10 ont bien géré. Peut-être un jour yoann007 nous fera un article sur cette application.

Trio_DS-10.jpg

Juste après les DS-men, le groupe BETTA FLASH s’est illustré et nous a interprété quelques morceaux reposants mais au combien mélodieux. Je suis assez fan de ce duo féminin, CYUA et TAMAYO, surtout que cette dernière est une ex-Zuntata (le groupe de musique de Taïto, compositeurs des Darius ou plus récemment de Space Invaders Extreme). Sons très saisissants, le public était conquis, en plus elles sont « kawaï », il n’en faut pas beaucoup plus.

BETTA_FLASH.jpg

Après ces deux groupes qui participent aux phases dites « Live Stage », un petit intermède servant de transition pour préparer la scène pour les prochains passages ; ça se passe sur le côté et ça s’appelle le « DJ Stage ». Et là, ça ne rigole plus, on passe à du medley ultra nerveux, des mix endiablés ; ces phases mettaient véritablement la salle en ébullition. Le public exaltait et moi je n’en pouvais plus tout simplement, c’était vraiment énorme d’entendre d’excellents thèmes mixés de cette façon. Les DJ présents (KPLECRAFT, quad(luvtrax), Uraken entre autres) nous ont fait passer de grands moments. Mention spéciale à Hirokazu « Hip » Tanaka (Dr. Mario, Super Mario Bros, Métroid…) qui a établi une prestation du tonnerre. Il a tout simplement montré qu’il avait trop de puissance ; son morceau « Do the Donkey Kong » était juste Top Tier ; et le tout était accompagné d’une animation impressionnante qui passait sur les trois écrans géants du Studio Coast.

Hip_Tanaka.jpg

Après ce coup de chaleur, on retrouve notre calme… relatif. Le grand maître Yuzo Koshiro s’est installé sur scène et avec Norihiko Hibino ainsi que deux autres artistes, ils ont interprété quelques musiques de Sekaiju no Meikyû (Etrian Odyssey). Puis ensuite, Koshiro nous a joué « Fillmore » provenant évidemment d’Actraiser, dans une version plus dance. Exceptionnel.

Yuzo_Koshiro.jpg

Ce fut le tour ensuite d’écouter la chaude guitare de Motoaki Furukawa (Gradius, Xexex, Guitar Freaks, Policenauts, Salamander…) accompagné du groupe VOYAGER. Ils ont joué beaucoup de morceaux de la maison, les meilleurs étant celles des Gradius et bien sûr « Vampire Killer » de Castlevania.

Motoaki_Furukawa.jpg

Une petite phase DJ Stage histoire de nous faire un peu plus transpirer et ensuite ce fut le groupe que j’attendais avec impatience. H.

Quoi ? H. ne vous dit rien ? C’est tout simplement le groupe d’Hiroshi Miyauchi, surnommé Hiro. Space Harrier, Outrun, Fantasy Zone… rah c’était trop bon. Avec un Takenobu Mitsuyoshi en forme venu pour l’occasion en survêtement de kaillera, histoire de laisser échapper quelques coups de pieds sautés sur scène, terrible. Notez que le groupe possédait un batteur très charismatique, il n’avait que 15 ans. Complètement fous ces japonais.

Groupe_H.jpg

Hiro__Mituyoshi_et_jeune_batteur_de_15_ans.jpg

Puis on a fini sur le groupe qui est capable de réveiller un japonais, même lorsqu’il est déclaré cliniquement mort : IDOLMASTER. Pour ça, ils n’ont pas lésiné sur les moyens. Premièrement, ils ont augmenté le son pour mieux nous déchirer les oreilles à coup d' »arigatô gozaimassssssuuuuuuuuuuuuu » provenant des petites filles habillées en sac plastique Mobalpa (bon j’abuse mais c’était presque ça !). Ensuite, le public japonais s’est enfin réveillé et a sorti les néons pour chaque idoles… C’était trop marrant de les voir tous s’agiter en groupe et de façon très très synchro… à croire qu’ils ont répété avant de venir ! Tout simplement affolant. Et troisièmement, c’est bien Idolmaster qui a monopolisé la scène, leur spectacle a duré plus d’une heure, je ne suis pas trop fan donc j’ai trouvé ça vite lourd. Perso j’avais décroché après m’être mangé une attaque critique d' »arigato gozaimasssssuuuuuu »…

Idolmasters.jpg

Enfin, tout ça pour dire que mes impressions resteront sur une note plus que positive. Je n’ai pas eu à me plaindre, le spectacle étaitau rendez-vous, la playlist était nickel, du lourd au niveau desartistes, non franchement EXTRA – Hyper Game Music Event 2008, c’était juste la folie. Là maintenant je n’attends plus que la sortie des deux albums, le Live et la compilation officielle qui regroupe les DJ Stage. Je pense qu’on peut compter sur un nouveau concert l’an prochain, malheureusement je n’y serai pas c’est sûr, mais si jamais je vous ai donné envie d’y aller, n’hésitez pas à venir nous en parler sur CG et faites partager vos impressions.

Rentré en France, je me dis que je ne risque pas de voir de concert de cet envergure avant mon prochain voyage au pays du soleil levant… Pas tout à fait toutefois. Cette année et pour la première fois en France, un concert de musiques de jeux vidéo aura lieu. Ca se passe bientôt, le 18 décembre au Palais des Congrès, ça s’appelle le Video Games Live et c’est à ne pas rater ! Vous aurez très probablement un compte-rendu de ce concert, ne vous inquiétez pas et stay tuned sur CG.

Pour finir, je remercie les gens avec qui j’y étais et en particulier Doug (Adoru) sans qui tout ça n’aurait pas été possible.

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n'est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades. Mon Shin vous guidera.

3 thoughts to “Un EXTRA concert au Japon”

Laisser un commentaire