Skip to main content

PURE

Pure_Logo.jpg Après deux mois de vacances bien calmes, les éditeurs reprennent du service et se bousculent pour présenter avant tout le monde leurs petits bijoux de la rentrée.

C’est le cas, entre autres, de Disney Interactive Studios qui nous invite à tester le jeu de quad sur lequel ils misent beaucoup, j’ai nommé PURE.

Rendez-vous est pris à Paris, même endroit, même « crew Café Gaming » ; on ne change pas les bonnes habitudes. Nous étions un peu les outsiders de l’événement, entre des équipes de Game One et d’Eurosport, mais cela ne nous a pas empêché de tester le jeu comme il se doit : plusieurs heures d’affilée ! On peut donc vous le dire sans ambages : on a adoré.

Avant toute chose, si vous n’en aviez jamais entendu parler, PURE met en scène des courses de quad purement arcade, avec des sauts de plusieurs dizaines de mètres de haut et des figures complètement abracadabrantesques. On est très loin de la simulation : PURE se veut accessible, spectaculaire et surtout jouissif. On nous fait remarquer que les développeurs du jeu, Black Rock Studio (ex Climax Racing) sont déjà responsables de plusieurs séries appréciées : MotoGP ainsi que ATV Offroad Fury.

Pourtant, PURE affiche d’entrée sa différence, en misant tout son gameplay sur un système de tricks. Le principe est simple : pour espérer remporter la course, il vous faudra du boost. Le seul moyen d’obtenir du boost est de caser des figures toujours plus impressionnantes lors de vos sauts. Il existe 3 types de figures : les plus simples, qui se déclenchent avec A, les figures moyennes avec B, et enfin les figures les plus risquées avec Y. Mais il faudra tenir compte d’une petite subtilité : au début d’une course, vous ne pourrez utiliser que des figures A. Ce n’est qu’en remplissant votre jauge de boost que vous pourrez débloquer les figures B, puis les figures Y. Attention, car si vous utilisez trop de boost ou si vous vous plantez dans le décor, votre jauge baissera et vous pouvez très bien reperdre les figures acquises !

Timber_Falls_042.jpg

S’il n’a l’air de rien à première vue, ce système progressif est très bien vu. Non content d’obliger à varier les tricks et de pénaliser lourdement les joueurs un peu trop gourmands qui iront se crasher, il instaure une sorte de « course dans la course », car cela devient alors une véritable bataille pour être le premier à réussir à remplir sa jauge. Ainsi, quel que soit le mode de jeu, placer les tricks les plus impressionnants devient une priorité, et c’est bien ce qui était voulu par les développeurs. Un très bon point, qui n’est pas sans rappeler furieusement le système initié par SSX (pour notre plus grand plaisir !). A noter qu’à l’instar du célèbre jeu de snowboard, vos tricks sont définis en fonction de la touche ainsi que de la direction presée, et que vous pouvez les améliorer à l’aide des deux gâchettes à tout moment. Les combinaisons sont donc très nombreuses.

Une fois la jauge pleine, il ne vous reste qu’à placer votre special trick ! Il s’agit d’une figure assez démente, que je vous conseille de ne tenter que lors d’un très grand saut. Sur ce point, les développeurs se sont lâchés et nous proposent des figures toutes plus surréalistes les unes que les autres : pilote qui tourne en vrille, qui fait des saltos ou qui se met à prier… Si jamais vous atterrissez sur votre quad et pas sur votre nuque, vous disposerez alors d’un bonus de jauge illimitée pendant quelque temps (ainsi que d’un score de malade si vous jouez dans un mode qui en dispose). De quoi booster à l’infini !

Ocotillo_028.jpg

En dehors de tout ça, le gameplay de PURE est très simple à prendre en main. On saute de manière instinctive, en baissant puis relevant le stick, comme si on se penchait puis sautait avec le quad. Accélérer et tourner n’a rien de sorcier, on est vraiment dans un jeu arcade. N’importe qui peut clairement prendre le jeu en main en cinq minutes (idéal pour organiser des parties en multijoueur jusqu’à 16 !), la différence se fait définitivement aux tricks.

PURE est aussi franchement beau. Pas tout à fait photoréaliste, il préfère afficher des décors plutôt colorés et idylliques. Les conducteurs sont assez détaillés, et l’animation est de qualité (autant pour les tricks que pour les petites expressions de victoire que peuvent lâcher les chauffards à tout moment). La gestion de la saleté, progressive, vous donnera vraiment l’impression de rouler dans la boue. Le tout, et c’est à noter, avec un framerate nickel sans aucun ralentissement (testé en version Xbox 360).

Les circuits sont ingénieux, variés, et proposent toujours des embranchements de 3 ou 4 chemins (dans l’esprit « off road »). Il vous faudra donc dans un premier temps improviser à toute vitesse, puis, une fois que vous connaîtrez mieux les niveaux, cela vous donnera un avantage certain sur la concurrence. Entre le chemin le plus court et le chemin proposant les meilleurs sauts, il faudra choisir en permanence !

Lake_Garda_98.jpg

Allez, puisqu’il faut vraiment faire les esprits grincheux, on a quand même relevé quelques menus défauts. Les collisions tout d’abord, ne sont pas des plus convaincantes… cela se sent surtout au démarrage de la course, lorsque tous les quads doivent jouer des coudes pour prendre la tête. On a l’impression que ceux-ci se « frottent » un peu sans vraiment se cogner, c’est assez… spécial. Rien de grave toutefois.

L’autre petit défaut se trouve dans l’éditeur de quad. Vous pouvez construire un quad de toutes pièces, et l’éditeur se révèle extrêmement complet. En fait… un peu trop, et c’est le problème. Des dizaines et des dizaines de pièces sont à paramétrer, ne changeant parfois qu’un seul ou deux petits points de caractéristiques, et ne se voyant parfois même pas sur la structure du quad. Si ce souci du détail satisfaira sans doute les amateurs de mécanique, il est moins compréhensible dans un jeu orienté arcade. Heureusement, vous pouvez toujours utiliser la fonctionnalité de construction automatique de quad, et ne changer que quelques pièces selon votre convenance.

Mais, ne vous y trompez pas… PURE est un excellent jeu de course arcade, spectaculaire, avec une sensation de vitesse franchement très réussie, et des tricks démentiels. Un test détaillé est à venir bientôt sur Café Gaming. Mais d’ores et déjà, je crois qu’on peut dire : avis aux amateurs de SSX et autres Burnout, le 25 septembre 2008, il est temps de se mettre au quad sur PS3, Xbox 360 ou PC !

CIMG1696.JPG

CIMG1693.JPG

CIMG1688.JPG

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d'autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J'aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n'écris pas sur Café Gaming, j'écris... sur Freenews — il paraît même que c'est mon job.

5 réponses à “PURE

  1. +1
    Même pour un mec comme moi pas friand de la surenchère visuelle, bah j’ai bien aimé, jouabilité très sympa à prendre en main
    <3

  2. bonjour a tous, j’ai un souci pour rentrer mon mot de passe lors de la creation d’un compte multijoueur pourriez vous m’aider s’il vous plait. d’avance merci.

Laisser un commentaire