Skip to main content

[GC] Ce qu’on retiendra

hallgc.jpg Si à Beijing les Jeux Olympiques viennent de s’achever, c’est également aujourd’hui que s’est terminée la Games Convention 2008 de Leipzig. Si tous les invités s’accordent à dire que cette édition fut particulièrement riche et intéressante, cela ne nous aide pas trop à savoir quoi retenir pour ne pas trop faire souffrir nos porte-monnaies.

Qu’à cela ne tienne ! Tu es bien gâté, cher lecteur, car voici les awards Café Gaming, sélectionnant les jeux les plus mémorables du salon (de manière totalement subjective, bien entendu).

Jeu PC du salon : Warhammer 40000 : Dawn of War II

warhammer.jpg Les grands salons de jeux vidéo ne laissent habituellement que peu de place au monde du jeu PC. Aussi, il a été difficile de faire un choix dans cette catégorie. Warhammer a été retenu pour ses promesses alléchantes, ses graphismes impressionnants, et aussi un peu parce qu’avec un tel premier volet, on ne peut qu’espérer une suite tout aussi réussie.

Jeu Wii du salon : Mad World

madworld.jpg Je ne reviendrai pas sur l’état actuel des productions Wii, j’en ai déjà parlé et le constat n’est pas flatteur. Parmi les portages et autres party-games, Mad World est exclusif à la Wii et se veut original, maniable et surtout jouissif. On pourra zigouiller à tours de bras (littéralement). Et c’est fait par des anciens de Clover Studios. Que demande le peuple ?

Jeu DS du salon : Castlevania : Order of Ecclesia

castlevania.jpg Il faut bien être honnête, la DS a été le parent pauvre de cette convention. Aussi, on se rabattra sur une énième itération de Castlevania (ça ne sera que le 6è volet de la saga sur GBA-DS, après tout). Même si la série n’évolue plus qu’à pas feutrés, elle reste une valeur sûre, et on est en droit de placer quelques espoirs dans ce qui s’annonce être la suite scénaristique directe de Symphony of the Night.

Jeu Xbox 360 du salon : Fable 2

fable2.jpg Côté Microsoft, ce n’est pas vraiment une surprise, Fable 2 emporte un paquet de suffrages. L’action-RPG à succès de Peter Molyneux a tout pour lui : un gameplay au poil, soutenu par un mode coopératif à deux, un univers poétique porté par ses musiques, et une patte graphique unique. Aucun doute qu’il saura conquérir tous les amateurs du genre à sa sortie en octobre.

Jeu PS3 du salon : LittleBigPlanet

littlebigplanet.jpg C’est presque une évidence. Alors que sa sortie se profile pour octobre également, LittleBigPlanet n’a jamais été aussi attendu. Sony nous prouve qu’avec une recette simple mais brillamment exécutée, et un univers travaillé, à l’instar d’un LocoRoco sur portable, on arrive à surpasser bon nombre de superproductions hollywoodiennes.

Jeu PSP du salon : LocoRoco 2

locoroco2.jpg La PSP n’avait pas un line-up très fourni pour cette GC 2008. C’est donc avec grand plaisir qu’on retrouve un des titres les plus funs de la machine, dans une suite très attendue. On va encore pouvoir perdre quelques neurones sur des mélodies à l’hélium, en tournant la tête devant notre console.

Le plus impressionnant : Heavy Rain

heavyrain.jpg La PS3 est en manque de bonnes exclus, ce n’est plus un secret. Aussi, quand les gars de Quantic Dream, déjà responsables de The Nomad Soul et Fahrenheit, signent un jeu de toute beauté seulement sur PS3, ça vaut le coup d’être signalé. Un jeu aussi ambitieux et mis en scène, à Café Gaming, ça nous parle. A vous aussi ?

Meilleur espoir : Bayonetta

bayonetta.jpg L’autre jeu de Platinum Games (les développeurs de Mad World) pour Xbox 360 et PS3. Si on sait encore trop peu de choses de ce jeu pour lui décerner une place de choix, on peut au moins dire qu’il s’annonce comme un beat’em all de tout premier choix vous mettant à la tête d’une créature fort sexy. Un espoir qui devra se confimer, on l’espère !

Meilleur… foutage de gueule : Castlevania Judgment

castlevaniajudgment.jpg La première fois que j’ai vu ce jeu, j’ai pensé à une grosse blague. Un jeu de baston avec les personnages de Castlevania (passés à la moulinette d’un chara design juvénile de très mauvais goût) ? Quelle idée. Si en plus le titre, destiné à la Wii, est moche comme un pou et propose des affrontements raides, se résumant à une succession de coups spéciaux… il y a de quoi avoir peur. Très peur.

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d’autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J’aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n’écris pas sur Café Gaming, j’écris… sur Freenews — il paraît même que c’est mon job.

Laisser un commentaire