Skip to main content

VC, PSN, XLA… WTF ?!

(Vir­tual Con­sole, PlayS­ta­tion Net­work, Xbox Live Arcade… saper­li­po­pette !)

Les jeux en télé­char­ge­ment, tout les édi­teurs vous le diront : c’est le bien. C’est pas cher, ça évite d’avoir à bou­ger son cul jusqu’au maga­sin, ça jus­ti­fie la pré­sence de ces énor­mes dis­ques durs dans nos con­so­les next-gen achedé. Seul (petit) pro­blème : ils sont sou­vent assez moi­sis.

I have a dream

Quand Micro­soft a annoncé le Xbox Live Arcade et a pro­mis un nou­veau jeu cha­que semaine, je suis devenu fou. Je son­geais à ce nou­veau mode de con­som­ma­tion qu’était le télé­char­ge­ment, j’ima­gi­nais déjà des peti­tes per­les de créa­ti­vité se bat­tre pour avoir le place sur ma con­sole, le mer­credi jour des sor­ties deve­nait le nou­veau Jour Saint etc.

Et puis je me suis réveillé, devant ma télé affi­chant des oldies pixel­li­sés hor­ri­ble­ment dépas­sés. Gaunt­let, Robo­tron… c’était donc ça la révo­lu­tion du jeu en télé­char­ge­ment ? Même pour 5 euros pièce et avec par­fois un mode 2 joueurs en Live, ça fait mal. Bip bip bip, zioup zioup zioup, un pas de 20 ans en arrière, mais ne nous plai­gnons pas, c’est en HD !

Evi­dem­ment, Nin­tendo s’est engouf­fré dans la brè­che dere­chef lors de la sor­tie de la Wii, avec son ser­vice Vir­tual Con­sole. Cette fois l’ambi­tion affi­chée est encore plus fran­che : seuls les oldies sont au pro­gramme, sans amé­lio­ra­tion aucune (pas même un vague mode 60Hz pour nous autres pau­vres euro­péens !). Pos­ses­seur de Wii, tu pour­ras donc rache­ter pour la qua­trième fois les Super Mario Bros. que tu as déjà ter­miné un nom­bre incal­cu­la­ble de fois, et rien n’aura changé. Alors, heu­reux ?

Qu’est-ce qui reste ?

Evi­dem­ment, je suis de mau­vaise foi, il y a quand même quel­ques bons côtés. Sur XLA, on peut trou­ver de peti­tes per­les, géné­ra­le­ment à 10 euros pièce. Je cite­rai notam­ment Boom Boom Rocket, jeu musi­cal modeste mais sym­pa­thi­que, ou le très bon Bom­ber­man Live qui prend tout son sens à plu­sieurs, en local ou online. Quand au PlayS­ta­tion Net­work, il a l’avan­tage de pro­po­ser le meilleur équi­li­bre entre jeux récents et prix bas : on y trouve un WipeOut HD ou même un Loco­Roco iné­dit (pour le même prix qu’un jeu NES sur la Vir­tual Con­sole de Nin­tendo !). Il man­que par con­tre cruel­le­ment de variété et de choix.

Mais bon sang, où est la nou­veauté dans tout ça ? Des jeux réel­le­ment nova­teurs, je n’en vois pas. Et, vu la poli­ti­que de Nin­tendo avec la Vir­tual Con­sole, j’ai du mal à croire que le ser­vice Wii Ware en pré­pa­ra­tion chan­gera quoi que ce soit à tout ça (si ce n’est qu’au niveau des tarifs annon­cés, il bat de loin les records de ses deux con­cur­rents, avec des jeux à 15 euros). De là à pen­ser que tout ceci n’est qu’une vaste arna­que sur­fant sur la mode oldies… il n’y a qu’un pas. Et encore, la pro­chaine fois, je vous par­le­rai des con­te­nus télé­char­gea­bles payants, je vous pro­mets qu’on va bien rigo­ler.

Yoann Ferret

Directeur de la publication, fondateur de Café Gaming, et plein d'autres titres pompeux qui ne veulent rien dire. J'aime la bière, le chiptune bien fat, SEGA, Tetsuya Mizuguchi et Rock Band. Quand je n'écris pas sur Café Gaming, j'écris... sur Freenews — il paraît même que c'est mon job.

Laisser un commentaire