Skip to main content

Rétrospective God of War

God of War 3

GoW3

La PlayStation 3 a longtemps attendu son God of War mais quand il est arrivé, il n’a pas déçu. Kratos revient en forme, plus beau, plus HD, plus fort, plus mettez-ce-que-vous-voulez. Les studios de Santa Monica ont signé leur plus beau chef-d’œuvre.

La fin de God of War 2 ne laissait planer aucun doute. La suite allait tabasser niveau scénario.

Contrairement aux précédents jeux, GoW 3 sort partout quasi-simultanément. Le 16 mars 2010 aux Etats-Unis, le 17 chez nous et le 25 au Japon. Faut-il vraiment que je vous le décrive ? Vous avez un C.R.A.X pour ça ou même mon test de l’époque.

Après un début en fanfare où l’on exécute le numéro 2 dans la hiérarchie des Dieux, c’est-à-dire Poséidon, avec un mémorable L3 + R3, les développeurs se sont dit que cette épisode devait voir un maximum de Dieux périr. Et ce n’est pas tout. Les Titans prennent cher également et ne sont pas épargnés par la furie du Spartiate qui ne laisse personne lui entraver la route. Parlons aussi de Hermès et du monstre Hercules qui, après un combat mémorable, se fait totalement défigurer. Bref, niveau narration on atteint des sommets. L’action est très intense et quasiment tous les affrontements sont mémorables. A chaque fois on se demande comment les développeurs ont su aller plus loin dans l’épique. J’approuve totalement le chara-design des personnages, aucun n’est raté.

poseidon gow3

hercules

Plusieurs changements sont à signaler pour cette mouture HD. La lecture des QTE a été simplifiée : auparavant les icônes apparaissaient au-dessus de l’ennemi, dans GoW 3, les boutons apparaissent à l’écran comme ils sont disposés sur la Dual Shock 3, c’est-à-dire aux 4 points cardinaux de l’écran. Exemple simple, le triangle apparaîtra toujours en haut de l’écran car il est disposé en haut sur la manette. Les mouvements de joystick sont en plein milieu de l’écran. Finalement on a moins de chance d’appuyer sur le mauvais bouton par inadvertance. En plus de ça, le jeu reste toujours très permissif au niveau du temps d’exécution.

Les armes secondaires disparaissent à proprement parler. Kratos continue de récupérer des armes lors de combats contre des ennemis importants mais elles ont désormais une magie pré-associée. Il n’est plus possible de mélanger différentes magies de son choix avec chaque arme. Les Lames de l’Exil sont toujours aussi efficaces, mais j’ai adoré les Griffes de Hadès, le Fouet de Némésis — et les Cestes de Némée que l’on vole à Hercules et qui sont particulièrement destructrices. De nouveaux mouvements sont disponibles comme s’accrocher à un Cyclope affaibli et dévaster tous les adversaires autour.

hades

god-of-war-iii-4e2630cabd578

La réalisation du jeu, hardware de la PS3 oblige, est vraiment au-dessus de tout ce qu’on a connu dans la saga. Pour bien se rendre compte du travail au niveau des textures et de la modélisation des personnages, l’affrontement contre le titan Cronos est parfait.

Le jeu tient sur un Blu-ray double couche et pèse à peu près 35 Go. Je le dis car il tourne sans aucune installation sur la console.

Lorsque le jeu est fini, on débloque le Challenge de l’Olympe qui, comme d’habitude, consiste en une succession de défis. De tous les God of War, c’est celui que j’ai trouvé le plus simple.

On était triste d’apprendre que ce jeu terminait la trilogie. La fin laisse quand même penser que Kratos n’en avait pas tout à fait fini avec la vie. Mais il est vrai qu’on commençait à se demander où on allait aller, si Kratos allait faire une pirouette dans le temps et se mettre à dégommer les Egyptiens…

god-of-war-3-kratos-vs-cronos

Un deuxième épisode sur console portable déboule par la suite.

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n’est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades.
Mon Shin vous guidera.

Laisser un commentaire