Skip to main content

[E3] Retour sur la conférence Ubisoft

Tremblez mortels ! Après nous en avoir mit plein les mirettes avec Rayman Origins l’an passé, on attendait Ubisoft au tournant. Aujourd’hui Ubisoft a su montrer du bon, du très bon, du moins bon et une très bonne surprise de fin de conférence qui a mit tout le monde KO. En piste !

Il faut dire que la conférence du développeur français a démarré de manière poussive. Arrivée de danseuses sur dancefloor qui se dandinent au son de ce qu’il s’avère être la tracklist du prochain Just Dance, Flo Rida est venu dire coucou puis est reparti aussitôt encaisser son chèque. Rien de bien intéressant sur le jeu en lui même donc, pour avoir du concret (un bout de tracklist donc) il faudra attendre une annonce officielle de la part d’Ubi, qui devrait avoir lieu pendant la durée du salon.

Nous sommes ensuite reparti vers du jeu pour gamer avec Far Cry 3. La présentation ingame a montré des graphiques excellents mais nous exprimons certains doutes sur le scénario du jeu qu’on imagine bien creux… quoi qu’il en soit, on peut saluer le fait que l’on s’éloigne des standards actuels du FPS moderne imposés par Call of Duty ou Battlefield. Ici ça jure de partout, il y a du sexe, de la drogue, du rock’n’roll et tout et tout. Sortie début Septembre.

Déjà présenté plus tôt grâce à Microsoft, nous avons eu le droit à un trailer du prochain Splinter Cell, sous-titré Blacklist. Tout comme avec Dead Space 3 chez Ubi, on se tourne vers un titre plus bourrin que les opus d’origine. Pour en savoir plus sur le jeu en lui-même, rendez-vous donc sur le compte-rendu de la conférence du constructeur américain pour plus d’informations !

Après la diffusion éclair d’une bande-annonce d’un jeu basé sur l’univers des Avengers de Marvel pour Wii U et Kinect pour fin 2012, Ubisoft s’est attardé sur la présentation de ses jeux prévus pour la prochaine console de Nintendo avec tout d’abord une suite à Rayman Origins, Rayman Legends. Réalisé en 2,5D (pour un rendu bien moins convaincant qu’avec Origins qui était visuellement parfait), le jeu intègrera le personnage de Murphy jouable via le Wii U Game Pad pour un jeu à 5 joueur. Le joueur ayant la mablette en main aura pour mission d’interagir avec le décor pour facilité la progression des joueurs. On craint une suite un peu facile cachée derrière une refonte graphique à laquelle on n’accroche pas et pas sur que les spécificités spéciales de la Wii U arrivent à nous convaincre.

Par la suite, se sont deux trailers qui se sont enchaînés : l’un présentant une cinématique de ZombiU (ancien Killer Freaks From Outter Space) grossièrement pompée sur la célèbre BA de Dead Island avec une population londonienne faisant fasse à une invasion zombie, l’autre illustrant les autres principales sorties Wii U du développeur : Rabbids Land, marquant le retour des Lapins Crétins, Your Shape Fitness Evolved 2013 Edition, Sports Connection, clone de Wii Sports, Just Dance 4, Assassin’s Creed III et d’autres. On voit donc la domination du marché casual sur le line-up.

Mais revenons donc sur Assassin’s Creed III, autre événement de cette conférence. Grosse surprise, ce nouveau volet amène un réel changement d’ambiance. Le nouveau parti prit séduit et malgré le fait que le système de combat n’a pas l’air d’avoir changé, on adhère. L’histoire du jeu s’étalera sur 30 ans, se déroulera à travers les saisons et se placera durant et après la guerre de Sécession.

Dans les présentations mineures, Nadeo a présenté Shootmania Storm, une sorte de FPS en équipe de 3vs3 très nerveux. Sur l’unique mode de jeu présenté, impossible de se faire un avis définitif mais le jeu présente beaucoup de similitude avec le mode Rail Gun de Quake 3. Petite note, l’inscription à la bêta est ouverte dès aujourd’hui.

Une fois les titres phares d’Ubi Online présentés (Trials Evolution sur XBLA, The Settlers Online et Ghost Recon Online sur PC), Yves Guillemot a crée la surprise en présentant une toute nouvelle franchise développée par Ubisoft Montréal, Watch Dogs. Abordant un univers futuriste où les villes et les hommes sont contrôlés par les ordinateurs, le personnage incarné a la possibilité de pirater ce qu’il veut, y comprit les gens. La séquence jouée en imposait de par son ambiance et de sa réalisation et avec des influences tel que Deus Ex, Matrix, Blade Runner, GTA ou Heavy Rain, on peut dire que Watch Dogs ne manque pas d’ambition. Pour couronner le tout, un coop sera présent, sans avoir plus de précisions pour l’instant.

 

C’est sans hésiter que nous pouvons affirmer qu’Ubisoft a réalisé une excellente conférence en s’imposant comme un des éditeurs phares du lancement de la Wii U. De plus, loin de toutes les fuites qui ont envahit la toile sur le contenu des conférences, la firme française a su garder une surprise de taille avec Watch Dogs qui s’imposera sans problème comme LE jeu événement de cet E3 2012. Faute de Beyond Good & Evil 2, Ubisoft a eu l’audace de présenter ce que la planète gaming attendait le plus à un E3 : une nouvelle licence.

nadrien

Je suis l'éternel mioche de la rédaction. En tant qu'étudiant en cinéma, je voue la majorité de mon temps à la glande. J'aime battre Yoann à Rock Band (défaites qu'il nie toujours) et Eldroth à Fifa (idem). Par contre pour battre Kendo à quoi que ce soit je passe la main. J'écris aussi des critiques de films sur mon blog Moutarde & Cinéma.

Laisser un commentaire