Skip to main content

The Conduit 2

La semaine der­nière, SEGA France orga­ni­sait une ren­con­tre avec les déve­lop­peurs de High Vol­tage Soft­ware venus à l’occa­sion pour pré­sen­ter leur der­nier tra­vail, Con­duit 2, FPS exclu­si­ve­ment sur Wii. Eric Nof­sin­ger et Matt Corso, res­pec­ti­ve­ment res­pon­sa­ble créa­tif et direc­teur créa­tif, nous ont pré­senté le mode solo puis se sont joints aux per­son­nes pré­sen­tes pour dis­pu­ter quel­ques par­ties en mul­ti­joueur.

Comme d’habi­tude, l’ambiance était ultra déten­due et con­vi­viale. Les ses­sions réa­li­sées en petit comité per­met­tent de mieux s’entre­te­nir avec les déve­lop­peurs à qui j’ai posé quel­ques ques­tions.

Avec Matt Corso wii­mote et nun­juk en main, Eric Nof­sin­ger nous expli­que briè­ve­ment que Con­duit 2 est la suite directe de The Con­duit. Le scé­na­rio reprend là où se ter­mine le pre­mier épi­sode, tou­jours avec cette his­toire d’inva­sion extra­ter­res­tre qui avait tou­ché Washing­ton DC mais qui s’étend désor­mais sur la pla­nète toute entière. Avant de com­men­cer cette suite, HVS a long­temps étu­dié les dif­fé­rents retours et cri­ti­ques des joueurs afin de nous pro­po­ser un jeu meilleur. Nof­sin­ger nous indi­que que Con­duit 2 sera plus long, plus diver­tis­sant et beau­coup moins linéaire. D’après les docu­ments four­nis, la cam­pa­gne solo devrait être com­prise entre 6 et 8h (entre 4 et 6 pour The Con­duit), un nom­bre de mis­sions plus con­sé­quent (16 au lieu de 9), des enne­mis plus variés et grande nou­veauté des affron­te­ments con­tre des boss gigan­tes­ques. La pré­sen­ta­tion nous a per­mis de voir le pre­mier, le Levia­than.

Gra­phi­que­ment, le jeu m’a sem­blé plus lisse et agréa­ble à regar­der et quand on com­pare aux autres pro­duc­tions Wii du même aca­bit, c’est pas mal. Le jeu n’était pas exempt de quel­ques ralen­tis­se­ments mais glo­ba­le­ment le fra­me­rate était sta­ble. Selon Nof­sin­ger, la dif­fi­culté a été de ne pas oublier la cible visée de joueurs afin de ne pas les effrayer sur les déci­sions artis­ti­ques. De la même façon, s’ils res­taient dans du clas­si­que et déjà vu, les joueurs auraient eu le sen­ti­ment de jeu ennuyeux et peu con­vain­cant. Ils se sont donc posés de mul­ti­ples ques­tions et ont fina­le­ment choisi le thème de la science-fic­tion mais avec des valeurs de pro­duc­tions éle­vées. Le tra­vail à effec­tuer a donné lieu à de mul­ti­ples reports de façon à opti­mi­ser le moteur de jeu mais éga­le­ment le game­play géné­ral.

01.jpg

En effet, de nou­veaux mou­ve­ments et sub­ti­li­tés voient le jour, cer­tains pou­vant sem­bler ano­dins dans un FPS à notre épo­que. Avec un nom­bre accru d’armes, elles pos­sè­dent éga­le­ment une fonc­tion alter­na­tive variant évi­dem­ment sui­vant le type de l’arme. La joua­bi­lité est moins lour­din­gue, on peut désor­mais sprin­ter, le sup­port du Wii Motion Plus est un atout non négli­gea­ble pour la pré­ci­sion du FPS. Si le combo Wii­mote/Nun­juk ne vous plaît pas, les déve­lop­peurs ont pensé à ren­dre le con­trô­leur clas­si­que com­pa­ti­ble. Ils ont gardé le prin­cipe de per­son­na­li­sa­tion totale de l’écran. On peut agen­cer les dif­fé­ren­tes infor­ma­tions comme bon nous sem­ble, voire tout faire dis­pa­raî­tre.

Après cette pré­sen­ta­tion du solo, on a pris les com­man­des de la bête par le biais d’une ses­sion mul­ti­joueurs à 6. Bien sûr, on pourra jouer jusqu’à 12 en ligne et gran­des nou­veau­tés, on peut y jouer en local, à 4 sur un écran splitté, mais éga­le­ment pro­fi­ter d’un mode co-op se limi­tant néan­moins au mode Inva­sion. 14 modes mul­ti­joueurs sont déjà pré­vus pour 12 car­tes, tous les ingré­dients sont pré­sents pour avoir un mode multi très solide. Les modes clas­si­ques sont tou­jours pré­sents, mais cer­tains spé­ci­fi­ques à l’uni­vers par­ti­cu­lier de Con­duit 2 valent le coup. Il y a beau­coup d’ins­pi­ra­tion chez d’autres jeux, comme le mode inva­sion qui est simi­laire au mode Sur­vi­vor d’Aliens VS Pre­da­tor et où donc vous affron­tez en groupe de 4 des vagues d’enne­mis suc­ces­si­ves de plus en plus inten­ses.

Heu­reu­se­ment que tou­tes les com­man­des sont per­son­na­li­sa­bles, j’ai pas trouvé la mania­bi­lité très évi­dente, l’ensem­ble est très sen­si­ble. L’exem­ple type est lorsqu’on atta­que au corps à corps ; on doit pour cela exé­cu­ter un petit geste vers l’avant avec la Wii­mote. Le pro­blème est que lorsqu’on fait ça trop vite ou trop de fois pour anéan­tir son adver­saire, la Wii perd le fil et notre visée se retrouve vers le ciel, on tourne dans tous les sens, bref c’est rapi­de­ment le bor­del. A part ça, je dirai que la dis­po­si­tion des bou­tons n’est pas évi­dente et quel­ques fonc­tions ne m’ont pas sem­blé bien natu­rel­les.

Pour finir, Con­duit 2 intè­gre un sys­tème de pro­fils rapi­des, his­toire de ne pas avoir à choi­sir tout le temps son équi­pe­ment. On peut direc­te­ment pren­dre son équi­pe­ment féti­che grâce à des rac­cour­cis. Tou­jours dans le tout per­son­na­li­sa­ble, on peut faire des skins qua­si­ment uni­ques, il existe un grand nom­bre de con­fi­gu­ra­tions pos­si­bles.

Ultime pré­ci­sion, les déve­lop­peurs n’excluent pas de pat­cher le jeu après la sor­tie s’il y a trop de tri­che­ries en ligne. Et éga­le­ment de tou­cher la balance des armes s’il s’avère que cer­tai­nes sont trop puis­san­tes.

Fina­le­ment, Con­duit 2 ne sera pas une révo­lu­tion, les déve­lop­peurs ont joué la carte de la sureté en pre­nant tout ce qui était bon dans le pre­mier épi­sode et en rajou­tant de nou­vel­les fea­tu­res pour nous don­ner envie. Le jeu rem­plit bien son rôle, je me le ferai comme j’ai fait le pre­mier mais sans grande pré­ten­tion. Con­duit 2 est prévu pour le 22 avril pro­chain.

02.jpg

Kendo

Joueur de jeux vidéo depuis très très longtemps, partisan du si tu ne sais pas, ce n'est pas grave mais apprends au lieu de raconter des salades. Mon Shin vous guidera.

Une réponse à “The Conduit 2

Laisser un commentaire