Skip to main content

Age of Empires : Edition Collector (1/2)

0aoecollec.jpg C’est tota­le­ment par hasard que j’avais décou­vert cette série, à l’occa­sion d’une invi­ta­tion d’amis de ma mère (Mylife). Se dou­tant que vision­ner des pho­tos de moi­nes et de yacks ne me pas­sion­ne­raient pas tel­le­ment, on m’ins­talla devant un jeu qui m’était alors inconnu : Age of Empi­res.

Inté­res­sons nous à l’Édi­tion Col­lec­tor !
Cette der­nière prends la forme d’une boîte en car­ton plas­ti­fié d’une tren­taine de cen­ti­mè­tres sur 20.

Elle com­porte :

  • Age of Empi­res
  • Age of Empi­res : Rise of Rome
  • Age of Empi­res II : The Age of Kings
  • Age of Empi­res II: The Con­que­rors Expan­sion

Le tout dans dans un même boi­tier accom­pa­gné du CD de la bande ori­gi­nale du jeu. On retrouve aussi les tra­di­tion­nels manuels et dif­fé­rents arbres tech­no­lo­gi­ques de cha­que civi­li­sa­tion.

Age of Empi­res

  • Édi­teur : Micro­soft Game Stu­dios
  • Déve­lop­peur : Ensem­ble Stu­dios
  • Type : STR
  • Sup­port : PC
  • Date de sor­tie : 2 Février 1998
  • Clas­si­fi­ca­tion : 12+

Alors que Total Anni­hi­la­tion et Star­craft ou Com­mand & Con­quer occu­paient le cré­neau de la science fic­tion, Ensem­ble Stu­dio s’est démar­qué en adop­tant un back­ground his­to­ri­que, plus par­ti­cu­liè­re­ment celui de l’anti­quité.
On nous pro­pose donc d’assou­vir notre soif de con­quête et de domi­na­tion dans une par­tie d’envi­ron une heure.

aoe1.jpg

Le jeu per­met de choi­sir 12 civi­li­sa­tions à savoir :
Cho­sons, Assy­riens, Baby­lo­niens, Yama­tos, Égyp­tiens, Grecs, Changs, Phé­ni­ciens, Hit­ti­tes, Minoens, Per­ses et Sumé­riens.
Ces civi­li­sa­tions se dis­tin­guent par leur style archi­tec­tu­ral : égyp­tien, grec, etc. Plu­sieurs civi­li­sa­tions sont regrou­pées au sein d’un même style, ce qui n’est pas sans créer de peti­tes inco­hé­ren­ces his­to­ri­ques.

Ces civi­li­sa­tions dis­po­sent cha­cune d’un arbre tech­no­lo­gi­que bien dif­fé­rent.
On peut recen­ser trois sec­teurs impor­tants dans le jeu :

  • Éco­no­mi­que
  • Mili­taire
  • Tech­no­lo­gi­que.

On retrouve donc les spé­ci­fi­ci­tés his­to­ri­ques de cha­que civi­li­sa­tions ! Les Phé­ni­ciens seront de très bons navi­ga­teurs tan­dis que l’infan­te­rie grec­que dis­po­sera de bonus. Un sou­cis d’exhaus­ti­vité his­to­ri­que très agréa­ble dans un jeu de ce type.

Cha­que par­tie com­mence avec un forum (c’est lui qui per­met de créer des vil­la­geois et de pas­ser à un âge supé­rieur), quel­ques vil­la­geois et res­sour­ces. Ces der­niè­res sont néces­sai­res à la cons­truc­tion de bâti­ments, d’uni­tés et au déve­lop­pe­ment de tech­no­lo­gie.
Elles seront récol­tées de dif­fé­ren­tes maniè­res :

  • Bois : il suf­fit d’ordon­ner à des vil­la­geois d’aller en cou­per, ils ramè­ne­ront leur fagot au stock.
  • Nour­ri­ture : on s’en pro­cure par la pêche, la chasse, la cueillette ou encore grâce aux fer­mes
  • Pierre et or : il suf­fit d’en trou­ver un filon et de l’exploi­ter ensuite.

aoe2.jpg

Une fois quel­ques res­sour­ces accu­mu­lées, il est temps de cons­truire des bâti­ments : habi­ta­tions (pour aug­men­ter la limite de popu­la­tion), caserne (pour pro­duire des fan­tas­sins), port (pour créer des bateaux de pêche), ou des gre­niers pour sto­cker les res­sour­ces. Ces cons­truc­tions per­met­tent aussi de déblo­quer des tech­no­lo­gies afin d’amé­lio­rer vos trou­pes, infra­struc­tu­res ou vil­la­geois. Une fois deux cons­truc­tions spé­ci­fi­ques à un âge créées, il est pos­si­ble d’en chan­ger par l’inter­mé­diaire du forum. De nou­vel­les uni­tés, tech­no­lo­gies ou nou­veaux bâti­ments devien­nent acces­si­ble pour den­si­fier votre acti­vité éco­no­mi­que.

Paral­lè­le­ment à ceci, il faut déve­lop­per des tech­no­lo­gies afin d’amé­lio­rer sa pro­duc­ti­vité ou ses trou­pes.
Par­lons en d’ailleurs ! Dif­fé­rents types d’uni­tés sont acces­si­bles : fan­tas­sins, cava­liers, chars, archers, cata­pul­tes, béliers, balis­tes et j’en passe. La variété est pré­sente, et le joueur se doit de l’uti­li­ser à bon escient. Si une armée uni­que­ment com­po­sée d’hopli­tes peut être via­ble dans les niveaux de dif­fi­culté les plus bas, passé une cer­taine dif­fi­culté, les choix seront pri­mor­diaux. Un con­tin­gent de cava­lier peut être réduit à néant par un petit groupe de lan­cier. Diver­sité et poly­va­lence sont les maî­tres mot.

aoe3.jpg

Rajou­tons à ce mode escar­mou­che une cam­pa­gne (cha­que par­tie a des objec­tifs bien défi­nis) et un mode mul­ti­joueur, et nous obte­nons une durée de vie lar­ge­ment satis­fai­sante.

Mais d’un point de vue tech­ni­que, ça vaut quoi ?

Et bien, le jeu a pas mal vieilli mais il reste glo­ba­le­ment accep­ta­ble. Les gra­phis­mes un peu archaï­ques prê­tent à sou­rire. Les musi­ques quant à elles sont tou­jours aussi agréa­bles à l’oreille et ne man­que­ront pas de titiller votre nos­tal­gie avec de dou­ces mélo­dies à l’air deve­nues mythi­ques.
Hélas, Age of Empire est rela­ti­ve­ment archaï­que dans ses con­trô­les. Impos­si­ble par exem­ple de créer plu­sieurs uni­tés à la suite dans un bâti­ment. Cela devient très pro­blé­ma­ti­que lors­que l’on désire créer une armée très con­sé­quente et pousse à mul­ti­plier -inu­ti­le­ment- la cons­truc­tion de bâti­ment pour palier à cette lour­deur. Par ailleurs, on regret­tera une autre lour­deur con­cer­nant les récol­tes de matiè­res pre­miè­res. En effet, une fois l’élé­ment de sto­ckage cons­truit, le vil­la­geois ne va pas de lui même récol­ter la matière pre­mière. Par ailleurs aucun bou­ton ne per­met de con­sul­ter les vil­la­geois inac­tifs et aucun type de for­ma­tion ne peut être choisi.

The Rise of Rome

  • Édi­teur : Micro­soft Game Stu­dios
  • Déve­lop­peur : Ensem­ble Stu­dios
  • Type : STR
  • Sup­port : PC
  • Date de sor­tie : 31 Octo­bre 1998
  • Clas­si­fi­ca­tion : 12+

Plus un sim­ple mise à jour qu’une véri­ta­ble révo­lu­tion, Rise of Rome apporte 4 nou­vel­les civi­li­sa­tions à savoir Rome, Car­thage, Pal­myre et la Macé­doine, de nou­vel­les uni­tés tel­les que l’élé­phant de guerre, le cha­me­lier et le fron­deur ou encore de nou­veaux bâti­ments. 4 nou­vel­les cam­pa­gnes sont aussi de la par­tie et petite nou­veauté bien agréa­ble, on peut désor­mais créer des uni­tés du même type à la suite.

aoe4.jpg

Jeu culte par excel­lence, Age of Empire tra­verse les âges non sans pren­dre de ride. Cepen­dant le charme rétro est tou­jours là, et les méca­ni­ques de jeu bien qu’archaï­ques sont tou­jours aussi plai­san­tes.

On retien­dra sur­tout…

  • Un RTS anti­que révo­lu­tion­naire (en son temps)
  • Durée de vie
  • Bande son
  • Méca­ni­que de jeu dia­bo­li­que

On regre­tera…:

  • …mais vieillote et lourde
  • IA défi­ciente (pro­blème de path­fin­ding des vil­la­geois)

Avis final : 17/20

Retrou­vez cet arti­cle sur Gee­kou­net’s Blog

Eldroth

Je suis là pour apporter une touche fashion dans ce monde de geek. Que tu veuilles prendre une raclée sur Fifa ou des infos sur la dernière chemise bûcheron Saint Laurent : c'est ici qu'il faut s'adresser. Sinon j'aime Hedi Slimane, Kate Moss, Karlie Kloss et Cara Delevingne, The Kills, et faire des photos avec Jean-Claude Larue.

Laisser un commentaire