Skip to main content

Shadow Complex

jaquette Il est un plaisir que l’on ne retrouve que dans une seule série, un plaisir si particulier qu’aucun jeu n’a pu retranscrire avec tant de brio que Metroid: le plaisir de l’upgrade. Super Metroid posa des bases inébranlables il y a de ça plus d’une décennie sur le jeu en 2D, aujourd’hui un jeu parvient à reprendre ces bases, à les consolider, et à en faire un immeuble d’ingéniosité solide et cohérent. Ce jeu c’est Shadow Complex, disponible pour 1200 Microsoft Points, ou 15€, sur le Xbox Live Arcade.

  • Editeur : Microsoft
  • Développeur : Chair Entertainment
  • Type : Action
  • Sortie France : 19 août 2009
  • Support : Xbox Live Arcade

Pourquoi faut-il que tu aies toujours raison Papa ?

Jason Fleming est un homme normal le jour où sa petite amie est enlevée pour des raisons obscures lors d’une simple promenade en amoureux. Pourtant Jason n’a jamais été réellement normal… Pourvu de capacités physiques étonnantes et d’un entraînement militaire sans faille, il a simplement refusé d’intégrer l’armée malgré les remontrances de son père.

« Un jour tu devras te battre pour quelque chose de grand à tes yeux, et quand ce jour arrivera tu ne tiendras plus le même discours… »

Tels sont les mots de son père, et il a raison. Jason, désireux de sauver sa bien-aimée, rentre au cœur d’une base souterraine évoluée et doit mettre tout en œuvre pour empêcher une guerre civile et une révolution, seul contre tous. Pour cela il va devoir perfectionner son équipement et déjouer les pièges et les machines de ses ennemis. A travers cette base absolument immense, il devra également faire preuve de discrétion et de tact.

Un gameplay parfait !

Pourtant, toutes ces choses, Jason va les faire en 2D et toute la dimension (bien sûr!) du jeu tourne autour de cela. La carte fonctionne de la même manière que Super Metroid, vous allez donc devoir chercher pour trouver. Même si le jeu est parfois dirigiste, il prend toute son ampleur en désactivant la ligne directrice. Des trésors sont en effet dissimulés un peu partout et la plupart vous seront indispensables au bon déroulement de votre aventure, surtout dans les modes de difficulté un peu plus corsés. Il est toujours mieux de posséder 30 grenades en stock plutôt que 12 n’est-ce pas ? C’est pourquoi il va falloir fouiller, et pas qu’un peu! Car ce qu’il y a en pièce dans cette base, il y en a le double en conduit d’aération, en cachette, etc. Mais tout n’est pas destructible avec un simple pistolet, c’est pourquoi au fur et à mesure de vos évolutions vous allez revenir sur vos pas pour exploser une porte au missile et découvrir de nouvelles choses. Le jeu impose ces retours en arrière de façon très claire, mais c’est toujours avec plaisir que l’on retourne admirer les décors déjà explorés. En soi, le jeu est extrêmement linéaire, pourtant les façons d’atteindre un objectif sont si nombreuses et complexes que l’impression d’être suivi d’un bout à l’autre ne vient jamais. C’est pourquoi le choix entre discrétion et méthode bourrin a une si grande importance. Trop d’ennemis? Alors débrouillez-vous pour passer à côté sans vous faire remarquer, il y a toujours un passage adéquat. Mais si vous êtes presque obligé de jouer l’infiltration au début vu les maigres pouvoirs de Jason, cela change rapidement vu l’équipement impressionnant que vous trouvez au gré de vos folles aventures: grenades, jet pack, trousses de soin, et surtout armure surpuissante. Autant dire que votre personnage devient en un rien de temps une véritable machine à tuer. Alors oui c’est exagéré, oui Jason est un héros impressionnant qui fait des choses incroyables, mais qu’est-ce que c’est bon !

Jason est tellement fort en vérité qu’il lui arrivera de botter les fesses de nombreuses machines évoluées et surpuissantes à coup de grenades et de missiles le plus souvent. Comme la tâche n’est pas toujours aisée les développeurs se sont montrés très généreux concernant les pièces de sauvegarde. Très nombreuses, parfois très proches les unes des autres, elles vous permettent de ne pas avoir trop de chemin à parcourir si vous mourez, et ça c’est quand même une bonne chose.

En bref, Shadow Complex possède un gameplay parfait alliant la 2D à des mécanismes parfois spécifiques à la 3D (pour chaque prise au corps à corps, une petite cinématique digne des bons jeux en 3D apparaîtra, par exemple.). La carte est immense et parfaitement agencée, claire et précise. Enfin l’upgrade tient la part la plus importante du jeu: pour continuer il vous faudra un équipement souvent spécifique. Vous avez déjà essayé de nager longtemps sans tuba vous ?

pied Qui a dit que c’était facile ?

C’est beau, c’est grand, c’est prenant.

Même si les exemples de jeu 2D adapté pour tirer profit de la 3D ne sont pas rares, Shadow Complex profite lui d’un soin tout particulier. Pourvu du moteur graphique Unreal Engine 3, créé par Epic Games et qui a déjà fait ses preuves par le passé sur des jeux comme Gears of War, évidemment, le jeu est beau. Il est même magnifique. Les différents plans sont parfaitement à leur place, et les décors de fond sont vraiment très soignés. Pas de décor figé dans Shadow Complex, Jason évolue dans une base vivante tournant à plein régime. On notera tout de même une certaine lourdeur du personnage lors des phases à pieds, lourdeur à laquelle on s’habituera presque à la seconde, ainsi que des animations pas toujours parfaites lors des sauts. Les phases où vous serez plongé dans les fonds marins seront quant à elles absolument sublimes. Jason pourra virevolter à sa guise, tirer, changer de direction en un rien de temps. Tous ses mouvements sont fluides et maîtrisés. Certains diront que Undertow n’est pas loin et ils auront raison.

Niveau maniabilité, c’est presque parfait. Presque ? Oui, vous dirigez votre viseur avec le stick droit et il ne sera pas toujours aisé de tuer les ennemis postés dans les plans du fond. Heureusement un système de visée assisté est le bienvenu et vous devriez vous en sortir sans mal. Là où ça pèche un peu, c’est plutôt au niveau de la bande-son. La qualité est au rendez-vous, c’est plutôt la quantité qui manque. La plupart du temps vous évoluerez sans la moindre musique et c’est plutôt dommage car les quelques sons qui traînent ici et là sont pour la plupart vraiment agréables…

Une fois l’histoire terminée et les 100% d’objets obtenus, il faudra aussi compter sur une multitude de défis à relever et de difficulté croissante pour combler vos dernières heures encore libres. Et tous les terminer ne sera pas chose aisée !

combat2 Les attaques au corps à corps sont dignes des plus grands jeux.

Avis général: Shadow Complex est un jeu Xbox Live Arcade et non un jeu complet sur DVD. C’est étonnant vu la profondeur du titre et la multitude de choses à faire avec. L’histoire, sans vous presser, vous demandera six à huit heures d’investissement, ce qui est déjà très louable. C’est sans compter les objets qu’il faudra revenir chercher et les défis à boucler. Shadow Complex est beau, grand, prenant, parfait. Pour 1200 Microsoft Points, Shadow Complex est sûrement l’un des meilleur jeu de cette génération, jeu arcade ou non.

Kyubi

Je suis l'éternel mec qu'on ne voit jamais IRL pour entretenir le mythe. Tout le monde est jaloux de mon pseudo et je les comprend. Il n'est pas rare qu'on adule mes goûts musicaux et mes compétences à Mario Kart. Sinon j'aime mater des films, l'informatique et manger équilibré.

One thought to “Shadow Complex”

  1. A voir les vidéos, j’ai presque envie de me remettre à Super Metroid sur SNED (ds le genre jeu d’action 2D, on a jamais rien fait de mieux ^_^).
    Ceci dit, je suis d’accord avec toi: Shadow Complex est très sympa, et la jouabilité est impec.

Laisser un commentaire